Voilà une nomination qui risque de heurter tout compatriote qui aime son pays. Ahmat Makaila ne vaut-il pas plus que ce siège dans lequel il tournerait ses pouces ? En vérité, ce jeune cadre ayant fait ses armes sur le terrain journalistique et dans les studios doit gravir les marches au sein même de la télévision du Tchad. Par sa prestance et ses connaissances, Mr Makaila pourrait former des jeunes en devenir sur les métiers des médias. Qu’on veuille dire aux Tchadiens combien de gens ayant ses diplômes et son expérience sont-ils à la télévision et à la radio. Éditorialiste reconnu, il a été saqué parce qu’il disait vrai. Il rimait sur les voleurs et les détournements. Quand certains pontes du régime commençaient par suer par-derrière, très vite on le dégagea, mais qui perd, c’est le Tchad. Le nommer au ministère des Affaires étrangères, c’est le recaler aux communiqués du département sans plus, et fatalement très vite il s’ennuiera… Quel gâchis !

Tchadanthropus-tribune

1761 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article