Rappelons-nous le cri des cris de la cellule syndicale du ministère accusant le chouchou d’Idriss Déby, Chérif Mht Zène de népotisme et favoritisme qui a failli coûter le départ de ce dernier n’eut été l’intervention de Dr Nouradine Delwa Kassiré Koumakoye, Ahmed Kogri et Mme Khadidja Djangala la tante maternelle de la 1ère Dame du Tchad, et de son Chef de Canton qui ont intercédé auprès de son Chef.

Pour les personnes récompensées, Chérif Mht Zène est obligé de faire croire au boss que son département est en manque de cadre et fait intégrer 71 personnes dont 90 % sont ses proches.

À cet effet, deux mois plus tard, le Secrétariat général de la Présidence de la République se voit obligé de contenir une nouvelle vague d’Énarques dont le nombre pléthorique est de 53 lauréats. En Somme, le Département des Affaires étrangères que dirige Cherif Mahamat Zène contient plus de 700 haut et moyen cadres, hormis les services extérieurs.

Si le chef de la diplomatie tchadienne lors de sa mise en accusation laisse croire que le motif de nomination de siens est une question de confiance et non pas de compétence, il serait trahi à l’heure où nous sommes par ses proches.

Cependant, lors de la conférence des ambassadeurs, tenue fin novembre dernier, madame la ministre Secrétaire général du Gouvernement, a fait entendre comme une bonne nouvelle, le nouvel organigramme du Ministère stipule le revirement de Secrétariat général dudit ministère. Ce décret qui est essentiel au fonctionnement de différents services est signé, codifié et est remis à Mr Cherif Mahamat Zène le 04 décembre 2019 sans que cet acte soit publié au journal officiel de la république.

La rédaction se pose la question de savoir : pourquoi changer l’ancien organigramme Numéro 1353/PR/MAEIACID/2018 à peine signé un an par le Chef de l’État ?

Pourquoi le Chef de la Diplomatie tchadienne cache le nouvel organigramme dans son tiroir ? Ni l’inspecteur général, ni la DGA, ni le DRH n’en détiennent une copie à l’heure où nous mettons cet article en ligne. Craint-il le débordement des nominations au sein de son département ? De brouilles au sein de son département se font entendre et laisse un énième responsable dans le doute.

Force est de constater que, la nouvel organigramme du Ministère regroupe plusieurs directions générales et le retour de la Direction générale du Protocole d’État aux Affaires étrangères et le Bras de fer qui va commencer avec la présidence.

Nous reviendrons plus prochainement dans notre prochaine édition.

Correspondance particulière
Soumaïne Fadoul Bahar

Tchadanthropus-tribune

1745 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article