Notre publication sur un cas de corruption et d’arnaque avait fait couler beaucoup d’encre, toutefois, qui peut se prévaloir d’un travail au nom des citoyens depuis que les demandes de visas sont confiées à des jeunots au ministère des Affaires étrangères.

Depuis fort longtemps, plusieurs personnes se sont plaintes de faits d’arnaques et de corruption sur fonctionnaire pour faciliter soi-disant les démarches aux personnes qui demandent les visas pour l’Union européenne, les États-Unis entre autres. Beaucoup de gens ont obtenu leurs sésames de cette manière pour partir, certains pour partir et ne plus revenir.

L’épicerie est à pleine rue, déjà avec les ordres de mission. Feuilles à entête, cachet du ministère et des fois imitation de la signature du ministre, et le tour est joué. Beaucoup d’immigrés au Canada sont partis de cette manière jusqu’à ce que la caverne d’Ali Baba soit découverte. Qui peut démentir cela ?

Dans le cas d’espèce, Tchadanthropus-tribune n’a pas menti, non plus la rédaction n’en fait pas une fixation sur autrui. On nous informe qu’il y a une démarche à l’amiable, toujours est-il que pour faire une démarche à l’amiable il faudrait qu’il y ait quelque chose. La rédaction à ses sources, support sonore, discussion dans les couloirs du ministère, et ses appels téléphoniques envers la rédaction.

On ne peut être plus royaliste que le roi, quand des personnes actrices du problème disent le contraire de ce qu’elles affirment en parallèle, la société tchadienne d’aujourd’hui est ainsi faite. Mais, s’il faut faire de cela une affaire de salubrité publique, il faudrait que de tels actes disparaissent de l’administration tchadienne. C’est une affaire de civisme et de rigueur. Notre pays ne peut pas continuer à accepter ces genres de pratiques, chaque jour salir l’image de notre pays. Si le Tchad est cité quotidiennement sur le seuil de la corruption, ce n’est pour rien. Dans tous les ministères de notre pays, il y a des magouilles, et cela à divers niveaux. L’absence de l’autorité de l’État, l’impunité indexée au manque de rigueur laisse place à ces genres d’anarchies. Pourvu qu’il y ait des tonnes d’arrangements à l’amiable, mais que ces pratiques disparaissent à jamais pour que les générations à venir puissent avoir un pays reléguant un niveau acceptable. À bon entendeur, salut.

Tchadanthropus-tribune

1613 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article