La période que nous traversons, cruelle pour le secteur aérien, ne saurait affecter le dynamisme de Mohamed Moussa. L’actuel commandant de bord de l’ASECNA compte sur son bilan pour briguer un second mandat.

L’ASECNA est un établissement public à caractère international créé en 1959 à Saint Louis au Sénégal. Sa mission essentielle repose sur la gestion de l’espace aérien et la fourniture de services aéroportuaires au sein d’un espace couvrant une superficie de plus de 16 millions de km². Une cinquantaine d’aéroports internationaux sont concernés. L’Agence intervient également dans le développement des capacités dans les secteurs du management des aéroports,  des études et réalisation d’infrastructures aéronautiques, de la maintenance des équipements aéronautiques et dans la formation aux métiers de l’aviation civile. L’ASECNA compte dix-huit États membres et plus de 6000 employés répartis entre son siège de Dakar, ses différentes représentations dans les pays membres ainsi que ses trois écoles de formation.

Pur produit de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar, Mohamed Moussa a grandi avec l’institution qu’il commande. Directeur Général, depuis 2017, cet économiste et ingénieur dans le domaine de la navigation aérienne s’est formé en France et au Niger. Il intègre l’ASECNA et y occupe toute une série de postes : Chef de service des projets, Chef du Département de la maintenance, Directeur de l’Ecole Régionale de la Navigation Aérienne et du Management (ERNAM), Représentant de l’ASECNA en Mauritanie puis aux Comores et Directeur des Ressources Humaines de l’ASECNA.

Au Niger, Mohamed Moussa a occupé des fauteuils  ministériels stratégiques, comme le Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, le Ministère du Commerce et enfin le Ministère des Transports et du Tourisme. Lorsqu’il est nommé à la tête de l’ASECNA, il occupe alors les fonctions de Conseiller du Premier Ministre du Niger et Responsable de la Cellule d’Appui aux Partenariats Publics-Privés (PPP).

Sur le plan technologique, la mise en œuvre du guidage radar a été effective sous son mandat

Mohamed Moussa, candidat à sa réélection au poste de Directeur général de l’ASECNA peut compter sur son bilan. Sur le plan technologique, la mise en œuvre du guidage radar a été effective sous son mandat. Ce procédé rend le contrôle de la circulation aérienne plus flexible et permet aux compagnies aériennes d’économiser en carburant. La mise en œuvre de l’ADS-B qui permet d’assurer la surveillance de l’ensemble de l’espace aérien géré par l’Agence a également été lancée par Mohamed Moussa. Sur le plan stratégique, la promotion du Ciel Unique Pour l’Afrique (CUPA) va permettre d’unifier tout l’espace aérien africain en termes de contrôle de la navigation aérienne. Et s’agissant du bilan financier, l’équilibre budgétaire de l’Agence a été rétabli, suscitant la confiance des bailleurs de fonds avec le financement en cours du PSE 2018-2022 qui se chiffre à plus de 400 milliards de FC.

Jeune Afrique

319 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article