Sept hauts cadres africains séjournent à Brest (ouest de la France) depuis le 12 juin, dans le cadre d’un séminaire consacré à la coopération bilatérale entre Paris et les États du golfe de Guinée dans le domaine maritime. Il s’agit, pour l’Afrique de l’Ouest, du secrétaire général de la Haute Autorité chargée de la sécurité maritime sénégalaise (Hassmar), le capitaine de vaisseau Mamadou Ndiaye, des préfets maritimes de la Guinée et du Bénin, le capitaine de vaisseau Amadou Sow et le contre-amiral Fernand Maxime Ahoyo, du secrétaire permanent du comité interministériel ivoirien de l’action de l’État en mer, Abroulaye Fofana, et d’un représentant du Haut Conseil pour la mer du Togo. Côté Afrique centrale, les secrétaires permanents de la mer du Gabon et du Congo, Léandre Ndjambou et Éric Olivier Sébastien Dibas-Franck, ont également fait le déplacement.

Organisé par le commandant de la zone maritime Atlantique (CECLANT) de la marine française, l’événement s’inscrit dans une démarche visant à renforcer les liens entre Paris et ses partenaires africains dans la lutte contre le narcotrafic, la piraterie, mais aussi la pêche illicite et la pollution maritime. Des visites du Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage-Manche ouest (Cross Corsen) et du Centre d’expertises pratiques de lutte antipollution (Ceppol) ont à ce titre été menées. Avant de gagner Brest le 12 juin, l’ensemble des membres de la délégation ont été reçus à Paris par le secrétaire général de la mer, Didier Lallement, ainsi que par le chef d’état-major de la marine, l’amiral Nicolas Vaujour.

Tchadanthropus-tribune

393 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire