En raison de la propagation de l’épidémie de coronavirus, l’organisation du sommet Afrique-France, prévu par l’Élysée en juin, a été différée.

La décision de reporter le sommet Afrique-France, initialement prévu du 4 au 6 juin à Bordeaux (sud-ouest de la France), a été actée. Selon une source à l’Élysée, « il n’est plus concevable d’organiser des événements de cette ampleur en juin ».

Calendrier en discussion

Cette nouvelle n’a pas encore été officialisée, et les différentes délégations – 54 chefs d’État ou de gouvernement sont invités – n’ont pas encore été informées.

En effet, si le choix de la capitale girondine demeure inchangé, le calendrier est encore en discussion. Il a été un temps envisagé d’organiser ce rassemblement à la fin d’août, avant que cette option soit écartée par crainte que le délai ne soit trop court au regard de la sortie de crise sanitaire. Autre possibilité, actuellement sur la table d’Emmanuel Macron : le reporter au moment du Forum de Paris sur la paix, qui se tient annuellement le 11 novembre, ou début 2021.

Enfin, il est à noter que le programme devrait être amendé pour faire une plus grande place aux questions de santé.

Jeune Afrique.com

483 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article