Après Luigi Di Maio, c’est l’autre vice-Premier ministre italien, Matteo Salvini, qui accuse la France d’empêcher le développement en Afrique.

En Italie, la presse évoque déjà une “crise diplomatique” après les propos tenus dimanche par le vice-Premier ministre italien Luigi Di Maio concernant “l’exploitation de l’Afrique par la France”. Ce mardi 22 janvier au matin, lors de l’émission télévisée “Martino 5”, le ministre de l’Intérieur italien Matteo Salvini a relancé :”Le problème des migrants a beaucoup de causes : par exemple, ceux qui ne vont pas en Afrique pour créer du développement, mais plutôt pour soustraire de la richesse au peuple africain. La France est parmi eux, l’Italie, non.”

L’affaire est née dimanche dernier quand Luigi Di Maio a accusé la France d’appauvrir l’Afrique et, par conséquent, d’aggraver la crise migratoire.

“A partir d’aujourd’hui, ceux qui veulent débarquer en Italie, on va les emmener à Marseille. Je vais demander des sanctions contre les pays qui colonisent l’Afrique. La France imprime le franc dans les colonies pour financer une partie de sa dette : pour laisser les Africains en Afrique, il suffirait que les Français restent chez eux”, avait-il-lâché sur RTL 102.5.

Par Maria Elena Gottarelli

1700 Vues

  • tres bien dit vraiment les responsables italiens ont dis la verité

    Commentaire par moussa mallah le 25 janvier 2019 à 11 h 22 min