Après Luigi Di Maio, c’est l’autre vice-Premier ministre italien, Matteo Salvini, qui accuse la France d’empêcher le développement en Afrique.

En Italie, la presse évoque déjà une « crise diplomatique » après les propos tenus dimanche par le vice-Premier ministre italien Luigi Di Maio concernant « l’exploitation de l’Afrique par la France ». Ce mardi 22 janvier au matin, lors de l’émission télévisée « Martino 5 », le ministre de l’Intérieur italien Matteo Salvini a relancé : »Le problème des migrants a beaucoup de causes : par exemple, ceux qui ne vont pas en Afrique pour créer du développement, mais plutôt pour soustraire de la richesse au peuple africain. La France est parmi eux, l’Italie, non. »

L’affaire est née dimanche dernier quand Luigi Di Maio a accusé la France d’appauvrir l’Afrique et, par conséquent, d’aggraver la crise migratoire.

« A partir d’aujourd’hui, ceux qui veulent débarquer en Italie, on va les emmener à Marseille. Je vais demander des sanctions contre les pays qui colonisent l’Afrique. La France imprime le franc dans les colonies pour financer une partie de sa dette : pour laisser les Africains en Afrique, il suffirait que les Français restent chez eux », avait-il-lâché sur RTL 102.5.

Par Maria Elena Gottarelli

1860 Vues

  • tres bien dit vraiment les responsables italiens ont dis la verité

    Commentaire par moussa mallah le 25 janvier 2019 à 11 h 22 min
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire