Je ne pense pas que la BEAC a lancé un appel d’offre pour l’achat des machines de fabrications des nouveaux billets de La zone CEMAC comme l’indique certaines rumeurs. Si cela s’avère le cas, ce sera le début d’une fausse aventure.
Déjà, si on lance un appel d’offre de ce genre, rien ne justifie de faire une nouvelle monnaie entre Les six pays ! à quoi servira une  nouvelle monnaie ? Alors qu’on a déjà une en circulation ! Ils peuvent garder celle qui existe actuellement en circulation et chercher à arracher notre indépendance monétaire là où il fallait le faire !
Réfléchissons un tout petit peu quand même !

C’est du fantasme de certaines personnes. Rien n’a été annoncé sérieusement en ce moment, par la BEAC. Imaginez aujourd’hui une monnaie fabriquée au Cameroun, voir au Tchad ou au Congo, quel gage de garantie et de stabilité donnerions vous ? N’attirons pas d’autres souffrances pour notre sous région. Même si on veut fabriquer notre propre monnaie, Il y a des procédures qu’il faudra engager.

A mon sens.

La  BEAC ne se lèvera pas comme ça, par un coup de tête et lancera un appel d’offre pour fabriquer une autre monnaie, comme on achète une machine de fabrique de pain, de glace ou des tomates ! Que vaudra une monnaie dans une zone CEMAC dirigée par 6 dictateurs ? Avez-vous pensé à la valeur qu’elle aura dans les 6 mois qui suivront sa mise en circulation ? Ça sera du n’importe quoi ! Surtout une monnaie à la merci de six gangsters en commençant par Idriss Deby et son petit gouverneur ! Suivi de Paul Biya et Sassou, qui n’hésiteront pas de rentrer dans la chambre des coffres par la grande Porte ! Ça ne sera plus les biens mal acquis, mais, Les billets bien acquis !
Bonjour l’inflation a l’infinie.

Je pense que ce fantasme de liberté monétaire devrait s’arrêter un peu dans le rêve de certains illusionnistes, en attendant que les pays de la CEMAC retrouvent la bonne gouvernance. Avant de s’aventurer sur ce chemin, Il y a d’autres priorités plus importantes pour la sous région tel que:
La démocratie véritable avec l’acceptation d’alternance, la circulation des biens et des personnes, la suppression des visas, La création d’air CEMAC etc. Voilà nos priorités actuelles. On n’a même pas apprit à pédaler un vélo, nous voulons piloter un avion.
Rien ne sert a courir.

Doki warou mahamat.

1194 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article