Longtemps abonnés aux check-up au Val de Grâce, les chefs d’État africains tendent à délaisser les longs séjours dans les cliniques parisiennes pour effectuer leurs bilans de santé en Arabie Saoudite, au Maroc ou en Israël. Au quotidien, ils s’appuient surtout sur des médecins militaires, et de plus en plus rarement sur les quelques spécialistes français encore actifs sur le continent.

De Riyad à Genève.

Le King Faisal Hospitalde Riyad, qui accueille Ali Bongodepuis le 24 octobre (le président gabonais devait rejoindre le Maroc le 28 novembre,  est régulièrement visité par plusieurs chefs d’État, aux premiers rangs desquels Idriss Déby, familier de cet établissement depuis une vingtaine années. Cette fréquentation n’empêche pas le président tchadien de se rendre à l’Hôpital américain de Paris, établissement privé situé à Neuilly-sur-Seine, dans la banlieue chic de Paris, où il est suivi par le professeur spécialisé en chirurgie endocrinienne et digestive Jean-Louis Pailler. Au quotidien, l’homme fort de N’Djamena est pris en main par son médecin personnel, le docteur Hassan Mahamat Hassan. Toujours prompt à fuir les activistes qui perturbent régulièrement ses séjours en France, Paul Biya privilégie désormais la Suisse pour ses soins. Il ne fréquente même plus Jean-Marc Aubert, qui fut longtemps son dentiste français préféré.

Médecins Militaires.

Ibrahim Boubacar Keïta(“IBK”), Alpha CondéMacky Sall, et Faure Gnassingbés’appuient sur des médecins militaires. Opéré le 12 avril 2016 d’une tumeur bénigne de la parathyroïde à l’Hôpital d’instruction des armées Percy, à Clamart, en banlieue parisienne, “IBK”, 73 ans, a récemment changé de blouse blanche. Le colonel Brehima Bolly Berthe a remplacé le docteur Mamadou Diarra, récemment nommé à la tête de l’hôpital mère-enfant Le Luxembourg de Bamako. Le chef de l’État malien passe par ailleurs fréquemment par Percy pour des contrôles postopératoires de routine, et consulte également le neurochirurgien Ange-François Vincentelli de l’hôpital privé Clairval, à Marseille, pour un mal de dos. Sur la route d’un troisième mandat, Alpha Condé, 80 ans, est pour sa part suivi dans son pays par le médecin-colonel M’Bemba Kaba, spécialiste en médecine tropicale et ex-DG du service de santé des armées. Tout en affectionnant particulièrement les cures en Italie, en Tunisie et en Turquie, le président guinéen demeure attaché à son ami parisien Soly Bensabat. Ce spécialiste de l’anti-âge est l’auteur, entre autres, de l’ouvrage comment atteindre 100 ans… sans le regretter. A bientôt 57 ans, Macky Sall a gardé à ses côtés le professeur agrégé Mohamadou Mbengue, pourtant nommé à ce poste par son prédécesseur Abdoulaye Wade. Cet hépatologue et gastro-entérologue réputé a été bombardé général de brigade en avril 2015. Friand de l’Italie ou d’Israël pour réaliser ses check-up, Faure Gnassingbé, 52 ans, s’appuie de son côté sur le colonel Badjona Songn, chirurgien et enseignant à l’Université de Lomé.

Fidèles.

L’approche de Patrice Talonest plus familiale. Depuis son arrivée au pouvoir en 2016, le président béninois recourt aux services de son frère Aristide Talon, anesthésiste-réanimateur ayant auparavant exercé à Paris. Avant sa brouille avec son prédécesseur Thomas Boni Yayi, Patrice Talon consultait l’urologue Kessilé Tchalla, par ailleurs médecin de Mathieu Kérékou. Il a depuis porté son choix sur le chirurgien Antoine Schaetz, qui l’a opéré de la prostate à la clinique Ambroise Paréde Neuilly-sur-Seine. Fidèle à l’Hexagone, Roch Marc Christian Kaboré ne se sépare jamais, localement, d’Évariste Dabiré. Ce cardiologue de formation le suit dans tous ses déplacements à l’étranger. Quant au très francophile Alassane Ouattara, il est suivi par son beau-frère Patrick Nouvian, médecin à Hyères, lorsqu’il séjourne dans sa résidence de Mougins, dans le sud de la France. A Paris, où il a été opéré d’une hernie discale et d’une cataracte, le chef de l’État ivoirien, qui est pris en main à Abidjan par Mamadou Diaby, demeure un visiteur assidu de l’Hôpital américain.

Tchadanthropus-tribune avec la Lettre du Continent.

1110 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article