Tout le monde en parle sauf les principaux concernés qui chacun de leur côté n’expriment aucune déclaration officielle.

Juste après l’ouverture du dialogue national inclusif à N’Djamena, le président de la commission de l’Union africaine Moussa Faki s’est adressé à la salle dans un réquisitoire contre les faits du régime précédent comme s’il ne faisait partie de la gestion des 31 ans de pouvoir catastrophique.

Dans les travées de cette journée, une rumeur enveloppa la ville indexant deux personnes autour de Mahamat Idriss Déby. Il se raconte que l’ex-SP Idriss Youssouf Boy et Abakar Manany, le ministre d’état cinseiller à la présidence se seraient présentés au domicile de Moussa Faki pour l’intimider et le menacer.

Ceux qui roulent à contre-courant du régime actuel en font leurs choux gras, et plusieurs réactions sur les réseaux sociaux sont distiller pour casser, tout comme la presse locale s’en est occupée, mais…

Où est la vérité?

De l’avis de certains observateurs à N’Djamena, il paraît que s’était juste une visite de courtoisie et dont l’échange entre les parties n’ont pas dépassé le seuil des conseils et remarques, et que rien de tel ne saurait être exprimé par les visiteurs du jour.

Ce qui surprend dans cette affaire est que les principaux concernés n’ont jamais évoqué singulièrement un fait similaire allant dans ce sens, malgré le renchérissement dans les réseaux sociaux.

Moussa Faki, en tant que président de la Commission africaine, pouvait se fendre d’un communiqué expliquant ce désagrément si tel est le cas, et là l’opinion pourrait s’emballer et trancher. Sans cela, évitons de tomber dans les chimères au moment où les objectifs du dialogue national inclusif et souverain ne sont pas encore obtenus.

Nous continuons toujours de dire que les saboteurs du dialogue national inclusif utiliseront toutes les armes possibles pour tirer le tapis sous les pieds de Mahamat Idriss Deby, puisqu’une majorité autour du président saborde le processus en cours.

En affichant Idriss Youssouf Boy et Abakar Manany, on veut exploser les fusibles et atteindre le PCMT. Voilà l’objectif affirmé.

Tchadanthropus-tribune

1721 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire