Après avoir promis des tracteurs à la population, on vient de se rendre compte que c’est encore de la supercherie. Apparemment le Maréchal distribue des tracteurs qui n’existent pas. Pour être plus correct, des tracteurs qui ne sont pas fonctionnels, des carcasses bonnes à être jetées. Ce sont des engins sans pneu, sans charrue, sans clé de démarrage. De tas de ferraille. On délivre des autorisations à des compatriotes qui espéraient renouveler ou renforcer leur outil de production. Que nenni. Mieux, si quelqu’un veut quand même s’approprier un de ces tas de ferraille, il doit débourser la modique somme de 1 000 000 de nos francs. Le chef du pays de « ni eau, ni électricité » vient encore de frapper.

Avockssouma Jonas

896 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article