๐‹๐ž ๐Œ๐ข๐ง๐ข๐ฌ๐ญ๐ซ๐ž ๐๐ž ๐ฅ’๐€๐ฆ๐žฬ๐ง๐š๐ ๐ž๐ฆ๐ž๐ง๐ญ ๐๐ฎ ๐“๐ž๐ซ๐ซ๐ข๐ญ๐จ๐ข๐ซ๐ž, ๐๐ž ๐ฅ’๐‡๐š๐›๐ข๐ญ๐š๐ญ ๐ž๐ญ ๐๐ž ๐ฅ’๐”๐ซ๐›๐š๐ง๐ข๐ฌ๐ฆ๐ž ๐Œ๐š๐ก๐š๐ฆ๐š๐ญ ๐€๐ฌ๐ฌ๐ข๐ฅ๐ž๐œ๐ค ๐‡๐š๐ฅ๐š๐ญ๐š ๐š ๐ฏ๐ข๐ฌ๐ข๐ญ๐žฬ, ๐œ๐ž ๐ฃ๐ž๐ฎ๐๐ข ๐Ÿ๐Ÿ’ ๐๐žฬ๐œ๐ž๐ฆ๐›๐ซ๐ž ๐Ÿ๐ŸŽ๐Ÿ๐Ÿ‘ ๐ฅ๐ž ๐œ๐ข๐ฆ๐ž๐ญ๐ข๐žฬ€๐ซ๐ž ๐๐ž ๐‹๐š๐ฆ๐š๐๐ฃ๐ข ๐ฌ๐ข๐ญ๐ฎ๐žฬ ๐๐š๐ง๐ฌ ๐ฅ๐ž ๐Ÿ๐ŸŽ๐žฬ€๐ฆ๐ž ๐š๐ซ๐ซ๐จ๐ง๐๐ข๐ฌ๐ฌ๐ž๐ฆ๐ž๐ง๐ญ ๐๐ž ๐’๐ƒ๐ฃ๐š๐ฆ๐ž๐ง๐š. ๐ˆ๐ฅ ๐ž๐ฌ๐ญ ๐š๐œ๐œ๐จ๐ฆ๐ฉ๐š๐ ๐ง๐žฬ ๐ฉ๐š๐ซ ๐Œ๐š๐๐š๐ฆ๐ž ๐ฅ๐š ๐Œ๐š๐ข๐ซ๐ž ๐๐ž ๐ฅ๐š ๐•๐ข๐ฅ๐ฅ๐ž ๐๐ž ๐’๐ƒ๐ฃ๐š๐ฆ๐ž๐ง๐š ๐…๐š๐ซ๐ข๐ฆ๐žฬ ๐™๐š๐ซ๐š ๐ƒ๐จ๐ฎ๐ ๐š.

Le but de la visite est de rรฉorganiser les cimetiรจres en crรฉant des routes clairement dรฉlimitรฉes, en respectant les distances entre les tombes et les profondeurs, et ainsi de suite.

Le ministre de l’Amรฉnagement a fait remarquer que les gens enterrent les morts de maniรจre anarchique ici ร  Lamadji. ยซย En honorant nos morts, nous nous honorons nous-mรชmes.ย ยป.

Le ministรจre a pris en compte la nรฉcessitรฉ d’avoir de l’espace supplรฉmentaire pour d’autres cimetiรจres, sachant que Lamadji est presque plein et que les autres cimetiรจres sont รฉgalement surchargรฉs. Donc, le cimetiรจre du cรดtรฉ de Facha, Toukra, Gassi, Lamai, etc., mais cette fois-ci de maniรจre organisรฉe et sous la responsabilitรฉ de la mairie.

Dans le but de simplifier la localisation des tombes, Madame Fatima Zara Douga, la Maire de la Ville de N’Djamena, s’est engagรฉe ร  mettre en place un registre numรฉrotรฉ.

La Maire de la Ville de N’Djamena, Fatimรฉ Zara Douga, s’est engagรฉe ร  crรฉer un registre numรฉrotรฉ pour faciliter la localisation des tombes. Elle a mentionnรฉ que dรฉjร  la mairie a รฉlaborรฉ un plan et qu’il y a des agents de la mairie qui sont affectรฉs au cimetiรจre.

Le Vice-Prรฉsident du Conseil Supรฉrieur des Affaires Islamiques du Tchad, D’aprรจs Abdoulaye Ousmane Abdallah, il est primordial de privilรฉgier la construction de tombes musulmanes en terre plutรดt qu’en ciment. Il est essentiel que les individus respectent les prรฉceptes religieux.(Mathu)

Le Tchadanthropus-tribune

210 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire