Par un point de presse fait ce 29 décembre, le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Urbanisme et de l’Habitat, Mahamat Assileck Halata, a dressé le bilan des réalisations de son département.

Au titre de la gestion foncière et cadastrale, le ministre cite l’opérationnalisation en cours du guichet unique des affaires fonctionnaires ; l’élaboration de la toute première politique foncière ; la restructuration et lotissement en cours des quartiers dont les plans sont adoptés, etc.

S’agissant de l’urbanisme et de l’habitat, Mahamat Assileck Halata, se félicite de la rénovation de la digue du 9e arrondissement de N’Djamena ; la réalisation des travaux d’urgence pour le drainage des eaux pluviales dans les 7e et 8e arrondissements de N’Djamena ; la finalisation des travaux de l’hôtel Toumaï, etc.

Relativement à l’aménagement du territoire, il énumère l’élaboration et l’actualisation des schémas provinciaux d’aménagement du territoire des provinces du Guera et du Salamat ; le lancement du même schéma pour la province du Moyen-Chari, etc. A l’avenir, le ministère entend arrimer le système informatique du Guichet unique à celui de l’Agence nationale des titres sécurisés (ANATS) pour mieux identifier et sécuriser les propriétaires fonciers ; la réhabilitation des digues de Katoa-Bongor ; en collaboration avec le ministère de la Justice; créer un tribunal foncier, etc.

Le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Urbanisme et de l’Habitat déplore les influences et ‘’médisances’’ contre la réalisation de certains projets.

𝐞 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥’𝐚𝐦𝐞́𝐧𝐚𝐠𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐮 𝐭𝐞𝐫𝐫𝐢𝐭𝐨𝐢𝐫𝐞 𝐌𝐚𝐡𝐚𝐦𝐚𝐭 𝐀𝐬𝐬𝐢𝐥𝐞𝐜𝐤 𝐇𝐚𝐥𝐚𝐭𝐚 𝐟𝐚𝐢𝐭 𝐬𝐨𝐧 𝐛𝐢𝐥𝐚𝐧 𝐝𝐮 𝐃𝐞́𝐜𝐞𝐦𝐛𝐫𝐞 𝟐𝟎𝟐𝟐 𝐚𝐮 𝐃𝐞́𝐜𝐞𝐦𝐛𝐫𝐞 𝟐𝟎𝟐𝟑. 𝐋𝐞 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥’𝐀𝐦𝐞́𝐧𝐚𝐠𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐮 𝐓𝐞𝐫𝐫𝐢𝐭𝐨𝐢𝐫𝐞, 𝐝𝐞 𝐥’𝐇𝐚𝐛𝐢𝐭𝐚𝐭 𝐞𝐭 𝐝𝐞 𝐥’𝐔𝐫𝐛𝐚𝐧𝐢𝐬𝐦𝐞 𝐌𝐚𝐡𝐚𝐦𝐚𝐭 𝐀𝐬𝐬𝐢𝐥𝐞𝐜𝐤 𝐇𝐚𝐥𝐚𝐭𝐚 𝐚 𝐟𝐚𝐢𝐭 𝐬𝐨𝐧 𝐛𝐢𝐥𝐚𝐧 𝐝𝐞 𝐥’𝐚𝐧𝐧𝐞́𝐞 𝟐𝟎𝟐𝟐-𝟐𝟎𝟐𝟑, 𝐜𝐞 𝐯𝐞𝐧𝐝𝐫𝐞𝐝𝐢 𝟐𝟗 𝐝𝐞́𝐜𝐞𝐦𝐛𝐫𝐞 𝟐𝟎𝟐𝟑 𝐝𝐚𝐧𝐬 𝐥𝐚 𝐬𝐚𝐥𝐥𝐞 𝐝𝐮𝐝𝐢𝐭 𝐦𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐞̀𝐫𝐞. 𝐂’𝐞́𝐭𝐚𝐢𝐭 𝐞𝐧 𝐩𝐫𝐞́𝐬𝐞𝐧𝐜𝐞 𝐝𝐮 𝐒𝐞𝐜𝐫𝐞́𝐭𝐚𝐫𝐢𝐚𝐭 𝐆𝐞́𝐧𝐞́𝐫𝐚𝐥, 𝐒𝐞𝐜𝐫𝐞́𝐭𝐚𝐢𝐫𝐞 𝐆𝐞́𝐧𝐞́𝐫𝐚𝐥 𝐀𝐝𝐣𝐨𝐢𝐧𝐭, 𝐥’𝐈𝐧𝐬𝐩𝐞𝐜𝐭𝐞𝐮𝐫 𝐆𝐞́𝐧𝐞́𝐫𝐚𝐥, 𝐥𝐞𝐬 𝐂𝐨𝐧𝐬𝐞𝐢𝐥𝐥𝐞𝐫𝐬, 𝐥𝐞𝐬 𝐃𝐢𝐫𝐞𝐜𝐭𝐞𝐮𝐫𝐬 𝐆𝐞́𝐧𝐞́𝐫𝐚𝐮𝐱 𝐞𝐭 𝐥𝐞 𝐃𝐢𝐫𝐞𝐜𝐭𝐞𝐮𝐫 𝐝𝐮 𝐂𝐚𝐛𝐢𝐧𝐞𝐭 𝐝𝐮 𝐦𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞.
#𝐌𝐚𝐡𝐚𝐦𝐚𝐭 𝐀𝐬𝐬𝐢𝐥𝐞𝐜𝐤 𝐇𝐚𝐥𝐚𝐭𝐚, Ministre de l’aménagement du territoire a d’abord rappelé la missions du MATHU et la vision édictée pour l’année 2023. « 𝐂’𝐞𝐬𝐭 𝐝’𝐚𝐬𝐬𝐮𝐫𝐞𝐫 𝐥𝐞 𝐥𝐞𝐚𝐝 𝐝𝐞 𝐛𝐚𝐬𝐞 𝐝𝐚𝐧𝐬 𝐥𝐞𝐬 𝐢𝐧𝐭𝐞𝐫𝐯𝐞𝐧𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐦𝐮𝐥𝐭𝐢𝐬𝐞𝐜𝐭𝐨𝐫𝐢𝐞𝐥𝐥𝐞𝐬 𝐞𝐧 𝐦𝐚𝐭𝐢𝐞̀𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐝𝐞́𝐯𝐞𝐥𝐨𝐩𝐩𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐞́𝐜𝐨𝐧𝐨𝐦𝐢𝐪𝐮𝐞 𝐞𝐭 𝐝’𝐚𝐦𝐞́𝐥𝐢𝐨𝐫𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞𝐬 𝐜𝐨𝐧𝐝𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐝𝐞 𝐯𝐢𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐩𝐨𝐩𝐮𝐥𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 ». Le Ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Habitat et de l’Urbanisme est un département transversal et complexe. Il est 𝐜𝐡𝐚𝐫𝐠𝐞́ 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐜𝐨𝐧𝐜𝐞𝐩𝐭𝐢𝐨𝐧, 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐜𝐨𝐨𝐫𝐝𝐢𝐧𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧, 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐦𝐢𝐬𝐞 𝐞𝐧 œ𝐮𝐯𝐫𝐞 𝐞𝐭 𝐝𝐮 𝐬𝐮𝐢𝐯𝐢 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐩𝐨𝐥𝐢𝐭𝐢𝐪𝐮𝐞 𝐝𝐮 𝐠𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐞𝐧 𝐦𝐚𝐭𝐢𝐞̀𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥’𝐡𝐚𝐛𝐢𝐭𝐚𝐭, 𝐝𝐞 𝐥’𝐮𝐫𝐛𝐚𝐧𝐢𝐬𝐦𝐞, 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐠𝐞𝐬𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐟𝐨𝐧𝐜𝐢𝐞̀𝐫𝐞 𝐞𝐭 𝐜𝐚𝐝𝐚𝐬𝐭𝐫𝐚𝐥𝐞, 𝐞𝐭 𝐝𝐞 𝐥’𝐚𝐦𝐞́𝐧𝐚𝐠𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐮 𝐭𝐞𝐫𝐫𝐢𝐭𝐨𝐢𝐫𝐞.
A travers une organisation cohérente des occupations du sol, ses actions concourent à la répartition équitable des hommes, des ressources et des infrastructures de développement économique.
Il a relevé qu’en prenant la tête du département, il a défini une vision qui consistait à corriger l’image du ministère à travers un assainissement des services en charge de gestion foncière. Pour ce faire, il était question d’instaurer le travail d’équipe pour que les activités prioritaires soient orientées vers la planification urbaine et l’amélioration de l’habitat urbain. Cela a conduit à la révision de l’organigramme pour permettre d’intégrer clairement les questions liées au drainage des eaux pluviales et à la surveillance des réserves.
A ce titre, durant l’année qui s’écoule et suivant les résolutions du DNIS, les orientations du Gouvernement de Transition et les missions conduites dans le cadre de partage d’expériences, les activités ci-dessous décrites ont été réalisées globalement et non sans difficultés.
C’est ainsi pour lui, l’occasion de remercier sincèrement le Président de Transition, Président de la République, Chef de l’État, MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO, pour son appui et son soutien constant, et le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, SALEH KEBZABO, pour son esprit d’écoute et ses orientations.

𝐀𝐮 𝐭𝐢𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐠𝐞𝐬𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐟𝐨𝐧𝐜𝐢𝐞̀𝐫𝐞 𝐞𝐭 𝐜𝐚𝐝𝐚𝐬𝐭𝐫𝐚𝐥𝐞 :

– L’opérationnalisation en cours du Guichet Unique des Affaires foncières, qui a pour vocation principale de générer des ressources financières et de sécuriser les documents fonciers afin de lutter contre les faux, les usages de faux et de limiter les dispersions des recettes foncières. Cela a permis l’imission de 3915 ordres de recettes pour un montant de 1 747 634 897 FCFA dont 797 850 207 FCFA ont été recouverts. Les efforts ont aussi permis de remettre en marche le système endossé au NNI pour mieux sécuriser les propriétés foncières, réduire au maximum les conflits fonciers et renforcer la cohésion sociale ;
– La réalisation entière de la première phase du Cadastre de Proximité dans le 1er et le 7ième Arrondissement, avec l’appui du Fonds National pour le Développement de la Statistique (FNDS). Cette opération a permis l’enregistrement et la délivrance des documents cadastraux, sécurisant ainsi les propriétés des occupants coutumiers ;
– L’élaboration de la toute première politique Foncière Nationale du Tchad dont le document a été techniquement validé de manière participative et inclusive sur le plan national ;
– Restructuration et lotissement en cours des quartiers dont les plans sont adoptés pour permettre prioritairement d’éponger les litiges issus des diverses attributions de terrains.

𝐀𝐮 𝐭𝐢𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥’𝐔𝐫𝐛𝐚𝐧𝐢𝐬𝐦𝐞 𝐞𝐭 𝐝𝐞 𝐥’𝐇𝐚𝐛𝐢𝐭𝐚𝐭 :

La gestion des inondations dans la ville de N’Djamena et dans les provinces affectées par le Comité Stratégique que j’ai eu le privilège de présider. Les interventions et analyses préventives des services du MATHU ont permis : La rénovation de la digue sur 30 km linéaire dans la commune du 9ième dont la fin des travaux est prévue pour mi janvier 2024 ;
– Réalisation en cours des travaux d’urgence pour le drainage des eaux pluviales dans le 7ème et 8ème arrondissements dont la fin des travaux est prévue pour fin février 2024 ;
– Le démarrage des activités du Projet intégré pour la Lutte Contre les Inondations et la Résilience Urbaine à N’Djamena (PILIER), financé à hauteur de 150 millions de dollars pour une période de 6 ans. Ce projet permettra de régler durablement les problèmes d’inondations, de planification urbaine et de gestion des déchets dans la ville de N’Djaména ;
– Le recensement de toutes les réserves foncières dans la ville de N’Djaména qui attendent la mise en œuvre des mesures fortes pour leur préservation tenant compte de la précarité sociale des certains occupants anarchiques ;
– L’organisation d’une commission nationale d’urbanisme au mois d’août 2023 qui a permis de donner des orientations, de valider des documents de planifications et de maîtrise d’extension des zones urbaines / rurales, incluant 10 nouveaux plans dans la ville de N’djamena ;
– La finalisation des travaux de construction et de suivi de l’Hôtel Toumai Palace dont la réception est en cours de préparation en vue de sa rétrocession au Ministère du Tourisme ;

𝐀𝐮 𝐭𝐢𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐥’𝐀𝐦𝐞́𝐧𝐚𝐠𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐮 𝐓𝐞𝐫𝐫𝐢𝐭𝐨𝐢𝐫𝐞 :

Les activités phares ont consisté à élaborer et actualiser deux outils de planification territoriale à long terme à savoir les schémas provinciaux d’aménagement du territoire pour les provinces du Guéra et du Salamat grâce à l’appui des partenaires techniques et financiers ;
– Dans la même dynamique, il a été procédé à la date du 15 décembre 2023 au lancement du processus d’élaboration d’un autre SPAT pour la province du Moyen Chari.

𝐀𝐮 𝐭𝐢𝐭𝐫𝐞 𝐝𝐞 𝐠𝐞𝐬𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞𝐬 𝐫𝐞𝐬𝐬𝐨𝐮𝐫𝐜𝐞𝐬 𝐡𝐮𝐦𝐚𝐢𝐧𝐞𝐬 𝐞𝐭 𝐝𝐞𝐬 𝐮𝐬𝐚𝐠𝐞𝐫𝐬.

Compte tenu de la sensibilité des certains dossiers qui sont traités par les services du MATHU et de la présence permanente des usagers, des équipements informatiques ont installé pour :
– Assurer une vidéo-surveillance des locaux du ministère ;
– Contrôler à travers des badges électroniques l’heure d’arrivée et de départ de tous les agents.

𝐋𝐞𝐬 𝐬𝐭𝐫𝐮𝐜𝐭𝐮𝐫𝐞𝐬 𝐬𝐨𝐮𝐬-𝐭𝐮𝐭𝐞𝐥𝐥𝐞𝐬 :

𝐋𝐚 𝐒𝐎𝐏𝐑𝐎𝐅𝐈𝐌

Plombée par une dette colossale, des difficultés de redressement et un manque de visibilité, la Société de Promotion Foncière et Immobilière (SOPROFIM SA) était dans un état catastrophique. Pour ce faire, les réformes qui suivent ont été conduites :
– La mise en place d’une équipe dirigeante ;
– La restructuration de la dette de 5 milliards et l’élaboration d’un plan d’action triennal pour redynamiser la société ;
– La dotation d’un patrimoine foncier à travers l’affectation des terrains plus attractifs pour la réalisation des projets immobiliers ;
– L’adaptation d’un organisation interne de la société pour faire face aux défis actuels ;
– La mise en place des mécanismes pour pouvoir financer les activités.

𝐏𝐫𝐨𝐣𝐞𝐭 𝐁𝐚𝐡𝐫 𝐋𝐢𝐧𝐢𝐚 (𝐏𝐀𝐇𝐀𝐈𝐈)

Le démarrage de la 2ème phase un projet sur un périmètre agro-sylvo-pastorale de 65 818.74 ha, qui l’attend que l’aboutissement du Décret de classement. En attendant des efforts ont porté sur :
– L’appui de la Cellule de Coordination à l’Association des Usagers de l’Eau (AUE Al-AFIA) en termes d’orientation pour la réalisation des travaux de maintenance et d’entretien des ouvrages hydrauliques et de curage ;
– L’appel à Manifestation d’Intérêt et le processus d’appel d’offre restreint en cours relatif au recrutement de l’AMO et d’un MOE.

𝐃𝐢𝐟𝐟𝐢𝐜𝐮𝐥𝐭𝐞́𝐬 𝐫𝐞𝐧𝐜𝐨𝐧𝐭𝐫𝐞́𝐞𝐬 𝐞𝐭 𝐚𝐜𝐭𝐢𝐯𝐢𝐭𝐞́𝐬 𝐧𝐨𝐧 𝐫𝐞́𝐚𝐥𝐢𝐬𝐞́𝐞𝐬 :

Cependant, pour des raisons liées essentiellement au manque des ressources financières, des équipements et matériels spécifiques, et d’autres moyens logistiques, certaines activités prioritaires n’ont pas pu être réalisées. Il s’agit de :
– La Réhabilitation des Digues de KATOA-BONGOR dont les travaux vont démarrés incessamment pour prendre fin avant la prochaine saison de pluies ;
– La mise en place, par décret, des mécanismes nécessaires à l’opérationnalisation des fonds permettant à la Banque de l’Habitat du Tchad d’accorder des crédits acquéreurs à faible taux ;
– L’enrimage du système informatique du Guichet Unique à celui de l’ANATS pour mieux identifier et sécuriser les propriétaires fonciers ;
– La relecture et l’approbation du projet de code domanial et foncier, et la création d’un tribunal foncier en collaboration avec le Ministère de la Justice ;
– L’aboutissement de 17 projets de décrets d’application des lois 004 et 006 sur l’urbanisme et la construction ;
– La revendication des avantages de 35% suspendus des salaires des agents depuis 2015 et pour lesquels des grèves à répétition sont observées par le
personnel du ministère ;
– La réorganisation, des tous les services centraux et provinciaux pour les rendre plus perceptibles aux réformes engagées suivant les recommandations des missions de l’Inspection Générale ;
– L’appropriation du document de politique foncière nationale du Tchad pour son approbation par le Gouvernement ;
– L’acquisition des matériels spécifiques et des moyens roulants au profit des services centraux et provinciaux.

« 𝐉𝐞 𝐯𝐨𝐮𝐝𝐫𝐚𝐢𝐬 𝐜𝐨𝐧𝐜𝐥𝐮𝐫𝐞 𝐞𝐧 𝐟𝐞́𝐥𝐢𝐜𝐢𝐭𝐚𝐧𝐭 𝐥𝐞𝐬 𝐫𝐞𝐬𝐩𝐨𝐧𝐬𝐚𝐛𝐥𝐞𝐬 𝐞𝐭 𝐚𝐠𝐞𝐧𝐭𝐬 𝐝𝐮 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐞̀𝐫𝐞 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐥𝐞 𝐭𝐫𝐚𝐯𝐚𝐢𝐥 𝐚𝐛𝐚𝐭𝐭𝐮. 𝐓𝐨𝐮𝐭 𝐞𝐧 𝐞𝐬𝐩𝐞́𝐫𝐚𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐦𝐞𝐢𝐥𝐥𝐞𝐮𝐫𝐞𝐬 𝐩𝐞𝐫𝐟𝐨𝐫𝐦𝐚𝐧𝐜𝐞𝐬, 𝐣𝐞 𝐥𝐞𝐮𝐫 𝐬𝐨𝐮𝐡𝐚𝐢𝐭𝐞 𝐮𝐧𝐞 𝐛𝐨𝐧𝐧𝐞 𝐞𝐭 𝐡𝐞𝐮𝐫𝐞𝐮𝐬𝐞 𝐚𝐧𝐧𝐞́𝐞 𝟐𝟎𝟐𝟒 » 𝐜𝐨𝐧𝐜𝐥𝐮𝐭 𝐥𝐞 𝐦𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞.

Le Tchadanthropus-tribune

695 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire