Au cours d’une réunion de travail de recensement des réserves foncières de la ville de N’Djaména, ce lundi 23 octobre, le Premier ministre, Saleh Kebzabo, a demandé que les instructions du Président de la République sur cette question soient exécutées sans délai.

 

Selon le rapport présenté par le ministre de l’Aménagement du Territoire, de l’Habitat et de l’Urbanisme, au Premier ministre, Saleh Kebzabo, sur mille cinq cent vingt-neuf (1 529) réserves répertoriées dans la ville de N’Djaména, quatre cent trois (403) sont occupées par des constructions à usage d’habitation, quatre-vingt-huit (88) par des constructions à usage commercial et trois cent quatre-vingt-neuf (389) par des constructions étatiques et privées à caractère d’utilité publique. “Les occupations de ces réserves sont, pour la plupart, illégales”, selon le rapport.

 

Très préoccupé par cette spoliation des réserves foncières, le Premier ministre, Saleh Kebzabo, après avoir écouté les ministres concernés et les techniciens, a demandé que les instructions du Président de la République, Mahamat Idriss Déby Itno, sur cette question soient exécutées sans délai. Pour ce faire, un comité interministériel sera mis sur pied à l’effet de proposer des pistes d’exécution.

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad info

819 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire