“Abakar Adoum Haggar a donné de lui-même sa démission face aux pressions du palais alors que cela n’a pas été signifié sur le décret“.

 

Qui aurait cru que le président Idriss Déby Itno ne gouverne pas son pays alors que “ le peuple lui aurait confié un énième mandat “ ? Si la parenthèse est de mise, toutes les critiques observées jusqu’à là apparaissaient comme non idoine, à partir du moment où une certaine cabale se faisait envers et contre la 1ère dame Hinda Mahamat Acyl épouse Idriss Déby Itno.

 

A la rédaction de Tchadanthropus-tribune, beaucoup de questions se sont posées. Est-ce que toutes ces remarques étaient crédibles jusqu’à ce que nous apercevions les signaux avant coureur. Il apparaît qu’au centre des réseaux, la 1ère dame exerce ses propres logiques, elle choisit ses propres hommes qu’importent les logiques de l’état, avec cet aspect d’affairisme cruel. Et parmi ces hommes, elle n’oublie jamais ses frères de sang, les autres c’est du saupoudrage avéré. Il n’y a lieu de fraternité, tout est dans l’hypocrisie des intérêts. Toutes personnes, cadres ou employés qui ne suivent pas ses règles sont appelés à payer le prix fort de certaines vindictes, lynchage continu jusqu’à la prison, sinon le décret suit pour vous mettre sur la touche.

 

Le Tchad, notre pays est devenu cette propriété individuelle qui échoit à une dame morganatique qui sait tirer profit de ses assises. Gare à celui qui se met en travers de sa route, et c’est Idriss Déby lui-même qui monte au créneau, mal conseillé et à double dose de royalties égocentriques il y est mené par le bout du nez. Vieillissant, dépourvu d’une arrière-garde clairvoyante, il subit lui aussi la loi des autres, et régit au prix de ce qu’on lui raconte même si cela n’est pas vérifié et à forte dose de mensonges. Il s’y soumet malgré les index des uns et des autres.

 

Beaucoup de ses camarades d’antan qui ont cherché à câbler la rédaction pour nous narrer l’incroyable au sommet de l’état. Aujourd’hui, croyez-nous même si nous ne sommes pas du même bord, mais “la 4ème république est la gouverne de la 1ère dame qui s’y régit en 1er ministre ou président bis. Beaucoup de femmes avant elle ont été l’épouse de monsieur Déby sans se mêler des choses de l’état. Plusieurs ont mise en place des associations et fondations sans y toucher à un seul rubis de l’état. Mais celle-ci affronte la fronde de ses beaux parents et des tchadiens. Elle a mise un réseau parallèle capable d’emporter le président lui-même. Elle est la seule femme qui feint de conseiller son époux en transformant l’essentiel, à chercher à nuire si quelqu’un lui tient tête, quelle que soit votre position, votre rang. Aujourd’hui ce sont la plupart ses hommes qui sont au sein du gouvernement et tout ce qui se fait lui est rapporté. Un état parallèle avec celui que conduit officiellement son mari. Au moment où le président arpente l’international pour faire sonner la voix du Tchad, elle érige à l’intérieur sa gouvernance faisant un compte rendu biaisé, et les décrets crépitent juste au retour de Déby à l’intérieur du pays. Fondation grand cœur vous dites, c’est la plus grande arnaque jamais approuvée et un seuil de rampe pour tout ce qui est illicite. Il faut apparaître là-bas pour que vous existiez sinon au diable vos compétences“.

 

 

Pour ces problèmes au sein de l’ANATS, monsieur Abakar Adoum Haggar avait tenu tête non plus seulement pour ses propres dividendes, mais pour les faits d’endetter encore l’état à hauteur de plusieurs milliards de nos francs. Comment un contrat signé et approuvé avec MORPHO, et suivi par Idriss Déby lui-même pourrait changer alors que l’entreprise française avait déjà terminé son travail ? Pourquoi à la dernière minute voudra-t-on léguer ce marché aux Belges ? Posons-nous la question du pourquoi, et celle du comment ? Qu’est ce que l’entreprise MORPHO n’avait pas respecté et que l’entreprise belge puisse faire en mieux si ce n’est les royalties que les Belges promettent à ceux qui demandent à Déby d’annuler les contrats ?

 

Notre pays devient la risée des autres nations à cause des tergiversations observées çà et là et qui ne sont pas souvent les fautes de Déby lui-même, même s’il endosse la responsabilité pénale. Ce désengagement observé pose un réel problème de légitimité et de gouvernance qui freinent les états à l’avant garde du terrorisme mondial comme la France et les États-Unis d’Amérique, qui sont aussi conditionnels de l’aspect biométrique des documents (Passeports).

 

Selon nos informations, depuis la 1ère apparition des nouvelles sur ce qui se passe à l’ANATS, un neveu de Déby en l’occurrence, le très contesté Abderaman Bedey est indexé. Un garçon qui était très respectueux des autres et qui est devenu ivre de sens à cause de son enrichissement illicite, ne voit pas d’un bon œil l’attribution de ce département à quelqu’un d’autre que lui, raisonnablement pour le seul motif de se sucrer sur le dos du peuple. L’ambassade des USA dans la capitale tchadienne prend la chose très au sérieux, et selon nos sources, celle de la France se réserve la suite à donner au cas où l’entreprise française MORPHO perd son marché, d’ailleurs le Quai d’Orsay suit l’affaire de près. Il s’en suit que face à toutes ces responsabilités, Abakar Adoum Haggar a écrit formellement sa démission adressée au ministre de la sécurité (Ahamat Mahamat Bachir) et qu’Idriss Déby fut informé en tout état de lieu. Abakar Adoum Haggar s’en est allé diton avec la conscience qui fut la sienne, même si ceux qui ont voulu l’accabler lui ont mis l’IGE derrière lui comme pour s’en justifier d’un forfait. La vérité est celle-là, il est allé se verdir la pensée à Iriba son village natal, loin des tergiversations des lieux d’un pouvoir alambiqué.

 

Notre pays le Tchad, le pays pourtant d’Idriss Déby Itno et de Hinda Mahamat Acyl est mal loti. Non plus parce que les hommes devant le conduire vers le progrès n’existent pas. Mais ceux qui rampent autour de Déby pour se faire un nom, de l’argent (même illicite), et une étiquette dans cette vie éphémère l’amènent vers l’abime.

 

 

Tchadanthropus-tribune.

2507 Vues

  • Toutes mes condoléances le pays de toumai. ID est atteint une forme de schizophrénie rare.

    Commentaire par Madjitoloum djakarta le 21 juillet 2018 à 2 h 56 min
  • Dieu seul pourra sauvé ce pays, Deby ou Hinda, ça nous dit rien. On attend a un changement!

    Commentaire par Ganonta le 21 juillet 2018 à 19 h 51 min