Selon une source bien informée, le feuilleton de l’agence nationale des titres sécurisés continue de plus belle, et prend de l’étoffe depuis les déclarations d’Idriss Déby en conseil de ministres. En effet lors du dernier conseil des ministres Déby aurait tapé du poing sur la table pour ordonner que les conclusions de l’IGE (inspection générale de l’état) soient traduites dans les faits. Dans ses conclusions sur l’ANATS, l’IGE avait ordonné que tous les responsables soient relevés de leurs postes à commencer par son PCA (président de conseil d’administration) Abakar Adoum Haggar, à qui on reprocherait de se faire payer deux (2) millions FCFA de salaire par mois, alors que logiquement en tant que PCA il devrait se contenter seulement de jetons de présence. Un fait très répréhensible, car si s’était quelqu’un d’autre en dehors du clan qui avait fait ça, il se retrouverait en prison.

 

Le DG de l’ANATS Mahamat Oumar Kessou neveu de Abakar Adoum Haggar, lui qui a siphonné par le passé l’ONAPE et la CNPS, et le DAF du même département un protégé du ministre de la Sécurité Ahamat Mahamat Bachir, doivent être relevé comme l’indiqué le rapport.

La même source indique que d’après une fiche des services de renseignements, Déby aurait été alerté par ses services que la magouille continue de plus belle au sein de l’ANATS.

 

Tout aurait commencé par une surfacturation du montant de matériels et titres sécurisés qui serait de 13 milliards FCFA validé par Idriss Déby en personne, or au niveau de l’ANATS la facture aurait gonflé bizarrement à hauteur de 19 milliards de FCFA, informé Déby aurait demandé à se qu’on arrête la magouille et instruit l’IGE d’aller faire le contrôle des lieux, et découvre des manquements. Il est demandé au PCA de rembourser 26 millions de FCFA pour frais de missions et autres, chose qui serait déjà faite.

 

Ce qu’il faut retenir à l’ANATS, ce que depuis la nomination de Abakar Adoum Haggar à ce poste, plusieurs parents proches de Déby avaient grincer les dents. Un autre attitré (le neveu de Déby) qui avait gérer illicitement les passeports et cartes d’identité fait un rapport quotidien sur l’équipe de l’ANATS au point de lui jeter du discrédit jusqu’à l’arrivée des Belges et les problèmes qui en sont découlés. Mais cela demeure encore un autre sujet que la rédaction développera pour ses lecteurs dans sa prochaine édition.

Tchadanthropus-tribune

2630 Vues

  • Je suis très surpris par les influences hiérarchiques au Tchad

    Commentaire par Adam le 11 juin 2018 à 19 h 22 min
  • À quand le passeport biométrique au Tchad? Le serait le seul pays à trainer les pas. Jusqu’à quand devons nous attendre encore? À transmettre à ID.

    Commentaire par Djasta le 12 juin 2018 à 6 h 48 min
  • C’est exact et c’est un fait connu de tous dans ce pays corrompu sans semblabe. Ceux qui gouvernent et entournent Idriss Deby pensent que quoi qu’ils aient fait, rien ne leur arrivera car le president lui meme leur donne la possibilité des le debut et qu’il est incapable de respecter de ses decisions quils avaient l;’habitude de prendre. Ceux qui gravitent autour de lui pensent egalement que le pays ne changera jamais sous son regne alors il faut profiter au maximum avant qu’il ne soit trop tard. Pour eux , c’est de la providence. Pauvre Tchad

    Commentaire par LOBE Philippe le 12 juin 2018 à 9 h 18 min