De sources bien indiquées, L’Angola suspend un accord avec le Tchad sur la livraison de bétail.

L’Angola a décidé de suspendre, pour des raisons de santé, un contrat signé avec le Tchad pour la livraison de bétail en paiement d’une dette de 100 millions de dollars, a rapporté la presse locale.

Selon l’agence de presse angolaise (Angop), qui cite un chef de l’Institut des services vétérinaires, le ministère de l’Agriculture et de la Pêche a suspendu la livraison des bovins et désir revoir certaines clauses du contrat signé par les deux pays. Cette décision fait suite au décès, en avril dernier, de 105 têtes de bétail en provenance du Tchad, en raison “d’une maladie jusqu’ici inconnue”. La mort des animaux, qui font partie d’un lot de 1 500 bovins livrés à des éleveurs nationaux, s’est produite dans la municipalité d’Ambaca, dans la province septentrionale de Cuanza-Norte, selon la même source.

Ce sont des animaux qui font partie des cinq-mille premières têtes de bétail sur les 75 000 que le Tchad doit envoyer à l’Angola, en paiement de la dette des 100 millions de dollars américains. Les animaux auraient commencé à mourir peu de temps après leur arrivée à Ambaca, le 19 avril, après avoir été mis en quarantaine dans la capitale du pays, où ils ont été soumis à des tests de laboratoire sur leur état de santé. Les trois premières têtes sont mortes pendant le transport et d’autres dans les fermes de ponte, sélectionnées dans le cadre d’un projet du gouvernement angolais pour le repeuplement des animaux du plateau de Camabatela. La maladie inconnue n’affecte pas le troupeau retrouvé, excluant le risque qu’il soit infecté par la peste, en raison des mesures préventives qui ont été adoptées, souligne la source.

Dans l’évaluation préliminaire, poursuit-il, des experts ont détecté chez l’animal des symptômes de « tristesse parasitaire bovine », correspondant à un ensemble de maladies. Les résultats des autopsies effectuées sur les animaux ont indiqué des signes de diverses maladies respiratoires, qui affectent essentiellement les bovins.

La mortalité et les résultats des autopsies effectuées indiquent que “tous les bovins arrivés en Angola, en provenance du Tchad, peuvent être malades”, a-t-il ajouté. Pour protéger les troupeaux trouvés dans la région, a-t-il dit, des bovins du Tchad ont été isolés dans trois fermes, où ils sont surveillés, en attendant les résultats des échantillons prélevés pour déterminer les causes de décès.

Il faut noter qu’aucun tchadien ne connait pourquoi le Tchad paye une dette de 100 millions de dollars américains à l’Angola. Quand et comment ce prêt a été fait ? Est-ce que les députés de l’Assemblée nationale savent à quoi ont servi les 100 millions de dollars ? Personne n’est à même de dire avec exactitude à quoi a servi cet argent en dehors de la présidence tchadienne.

Il se murmure plusieurs dettes que le régime d’Idriss Déby aurait prises sur le dos du Tchad sans que ces sommes n’aient servi à un quelconque développement du pays. Les générations futures doivent se serrer la ceinture afin de faire face au grand désastre qui profile à l’horizon.

Tchadanthropus-tribune

1737 Vues

  • Je ne veux pas prédire ce va donner l’enquête mais je crois que c’est un problème de climat inadapté. C’était la même quand les bissau-guinéens ont importé des bovins tchadiens il y a quelque années.

    Commentaire par Al-Amine Mohammed Abba Seid le 8 juillet 2020 à 13 h 02 min
  • Tout a fait Monsieur AL-AMINE. Sinon on aurait deja enregiste des cas pareilles au niveau du TCHAD, mais ce n’est le cas en ce moment .

    Commentaire par DEYE ASSIL le 8 juillet 2020 à 13 h 30 min