La diversification de l’économie est au centre des actions du gouvernement depuis que le Tchad traverse une crise. Ainsi, pour apporter une plus-value à l’économie du pays, l’agriculture est le secteur choisi, pour garantir l’autosuffisance alimentaire et réduire les importations. Pour faire de ce secteur l’un des leviers de l’économie, le Tchad a besoin de partenaires expérimentés. Cela justifie la visite ce 20 février du ministre angolais de l’agriculture, Nhunga Marcos Alexendre.

Les principaux sujets abordés au cours de la rencontre entre président de la République et son hôte angolais restent la coopération Tchad-Angola dans le domaine de l’agriculture. « Je viens d’être reçu par le président de la République pour lui transmettre un message de son homologue et son frère, son excellence le président de la République de l’Angola. Nous sommes venus au Tchad dans le cadre du développement de l’agriculture et l’élevage. On veut sceller une coopération avec le Tchad. Vous savez que le Tchad a une expérience de très haut niveau de l’élevage. On va travailler avec nos frères pour voir dans quelle mesure on peut coopérer, c’est ça le grand objectif » déclare Nhunga Marcos Alexendre.

La ministre tchadienne en charge de l’agriculture, Mme Lydie Beassoumta et les proches collaborateurs du chef de l’Etat étaient aussi présents lors de cette rencontre. L’émissaire angolais est convaincu que les deux pays ont beaucoup à tirer en développant une coopération dans ce secteur.

Tchadanthropus-tribune avec Tchadinfos

646 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article