Jour pour jour, cela fait un an déjà que disparaissait en plein mois sacré de ramadan un compatriote émérite, cadre de banque, un père pour les uns, un frère pour les autres, et pour plusieurs d’entre nous un ami. Hissein Lamine connu pour sa témérité et son ton direct s’en est allé le 02 juin 2017 à Paris de suite d’une longue maladie. Sa famille dignement se rappelle de cette date qui consacre l’absence paternelle, de l’homme père de famille. Ses enfants doivent être fiers d’un père de parole, d’un homme qui a toujours su rassembler autour de lui. Pour beaucoup de nos compatriotes de l’ancienne génération, et les jeunes de l’actuelle génération, l’on se souviendra de cette amabilité spontanée et ce bagout à toiser l’injustice. Loin de son pays à cause d’un choix affirmer, Hissein Lamine savait aimer son pays à sa manière, aimer son pays d’un amour pur sans tromper, il aimait notre Tchad dans sa dignité.

02 juin 2017/02 juin 2018,

Hissein Lamine laisse un vide conséquent envers sa famille, son épouse, ses enfants, proches amis et familles. Tchadanthropus-tribune se joint aux milliers de Tchadiens pour faire revivre l’image de ce patriote pour qu’il n’y ait jamais l’oubli. À ses fils – Adoum AHMAT LAMINE, Zaïra LAMINE, Hissein AHMAT LAMINE, Zenaba LAMINE, BEHIDI LAMINE, Khadidja LAMINE, SAMIRA LAMINE, Mounira LAMINE, n’ayez pas peur de rehausser l’image de votre père, car c’est un homme digne.

La rédaction de Tchadanthropus-tribune s’associe à cette grande douleur pour faire revivre le flambeau.

Tchadanthropus-tribune

1245 Vues

  • Inna lilaye wa inna illeye radjoune, repose en paix cher grand oncle.Tu as laisse un grand vide au sein de la famille.

    Commentaire par Abbas Kayangar le 2 juin 2018 à 16 h 20 min