Pourquoi et à quel dessein veut-on voir ou annoncer la mort d’une personne alors que ce n’est pas le cas ?

Depuis quelques jours, quelques officines annoncent sans vergogne que Mahamat Timan Erdimi serait décédé alors que les moult investigations affirment le contraire.

Ce genre de communication fait pour le buzz et à but unique ne produit rien de sérieux et de positif. Tous les Tchadiens savent que la personne évoquée est un prisonnier du régime d’Idriss Déby depuis le bombardement illégal de l’armée française sur les colonnes de l’UFR, et qu’il est détenu dans les geôles du régime.

Depuis la 1ère information de sa mort, tous les organes de la presse se sont mis à recouper ladite information, mais selon nos sources, elle est complètement fausse. Nous nous sommes posé de suite la question à savoir à qui profite cette lugubre annonce.

D’abord, en communication il faut avoir un objectif et un but quand il faut lâcher une info. Le simple fait que cette annonce n’ait pas eu le buzz escompté doit édifier ces apprentis communicants qui pensent faire du bruit en tuant une personne lâchement. Ceux qui ne portent pas les frères jumeaux dans leur cœur doivent trouver un autre champ d’amusement, car annoncer de cette manière le décès de ce compatriote alors que l’information est fausse, ne grandit personne.

Et puis, il y a l’optique partenaire qui observe sur l’aspect crédibilité des démarches qu’empruntent assez souvent nos camarades qui ne sont pas d’accord avec le régime Déby. Faisons les choses avec tact et recoupons les informations avant de les publier. Sans cela, personne ne croira aux faits des choses quand nous publions, même si cela s’avère vrai.

Longue vie au compatriote Mahamat Timan Erdimi. Merci

Tchadanthropus-tribune

1288 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article