Selon une correspondance envoyée, une source en interne affirme qu’Idriss Déby serait beaucoup remonté envers les renseignements qui n’auraient pas prévenu l’attaque meurtrière de Boko-Haram à Bohoma.

De sources très renseignées, une proposition aurait les faveurs de Déby, mais qui n’avait pas finalement abouti. La proposition en question fut élaborée autour d’une liste qui n’est pas passée.

CMPPR : Ismaat Issakha Acheikh.

Adjoint : Nassour Idriss Déby

 

DGRM : Général Mahamat Achakir

Adjoint : Adam Idriss Déby

 

DG ANS : Mahamat Chérif Daoussa

Adjoint : Idriss Youssouf Boy

La même correspondance indique au mieux qu’Idriss Déby voulait changer les structures de l’armée. Il aurait affirmé en privé que tous les responsables de renseignements et de l’armée avaient échoué.

Profitant de la situation, un groupe de lobby qui navigue depuis un moment pour avoir son élu à la tête de l’ANS en remplacement de Kogri et au CMPPR en remplacement de Bichara Issa Djadallah, aurait saisi l’occasion pour surfer sur l’occasion, mais la 1ère dame Hinda aurait mis son veto.

Le même groupe de lobby chercherait aussi le départ de Abdelmoutalib et son adjoint Mamadou. Il fait du DGA actuel de l’ANS Idriss Youssouf Boy un bouc émissaire parce que ce dernier aurait fait arrêter leurs proches dans la région de Tiné diton.

L’affaire de l’enquête de la drogue jouerait aussi un grand rôle dans certaines propositions, car cette affaire de drogue éclabousse beaucoup de monde et plusieurs s’y voient à l’étroit. L’enquête confiée à l’équipe actuelle de l’ANS, a vu l’arrestation d’un certain général TOUGOUT et ses complices. Ce général TOUGOUT serait pratiquement la 3e personnalité des renseignements tchadiens.

Nos correspondants en outre affirment unanimement qu’une chose est sûre, le retour d’Idriss Déby à N’Djamena sera lourd de conséquences, car plusieurs têtes seraient mises sur la table.

Tchadanthropus-tribune

2333 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article