Un décret muet passé hier soir remplacer à la Direction générale de l’ANS Idriss Youssouf Boy, l’adjoint de Ahmed Kogri par Djougoun Brahim Djouma.

Pour beaucoup d’observateurs de la guerre que se livrent les différents clans autour du Chef de l’État sous fond de trafic de Drogue, les camps des cartels viennent de remporter la première manche.

Ayant voulu depuis le début des enquêtes en janvier 2020 briser la complicité entre Kogri et son adjoint pour noyauter les différentes enquêtes, ces cartels en veulent à leur fils qui n’a pas collaboré avec eux.

Désormais, avec l’arrivée de Djougoun, Ahmed Kogri est enfin isolé. Il est plus vulnérable et ses actions peuvent être noyautées de l’intérieur.

Tchadanthropus-tribune

1943 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article