Le président de la commission permanente du Hadj, Idriss Dokoni a dressé ce mardi 17 septembre,  le bilan général du hadj 2019.

Selon la commission permanente du hadj 2019, le bilan de cette édition est nettement positif par rapport aux années précédentes. De la restauration à l’hébergement en passant par le transport, les pèlerins ne s’en plaignent de rien. « Concernant l’hébergement, cette année nous avons eu le meilleur emplacement à Médine,  nous étions à moins de 100m de la grande mosquée », souligne le président de la commission, Idriss Dokoni. La durée du  hadj 2019 qui s’est tenu en 1mois (aller-retour) fait partie aussi de la réussite de cette édition.

Mais on note la disparition de 885 pèlerins en Arabie Saoudite. En réalité, cette disparition a été préméditée. « En tout cas sans papier, ils ne vont pas durer en Arabie saoudite » nous dit un membre de la commission. D’après le président de la commission du hadj, cet acte peut créer des problèmes en matière de diplomatie entre le Tchad et l’Arabie Saoudite et ça peut même avoir un impact sur les futurs pèlerins.

Tchadanthropus-tribune avec Tchadinfos

1005 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article