C’est par une correspondance adressée à la rédaction de Tchadanthropus-tribune depuis 48 heures que des parents d’élèves se plaignent des comportements des responsables consulaires à Djeddah.

Ces parents constatent avec amertume que les responsables consulaires arnaquent les parents d’élèves en imposant des frais de scolarité hors norme, en profitant de la crise du Covid-19.

En principe, les frais de scolarité sont fixés selon cette tarification :

  • 100 riyals saoudiens soit 17 500 FCFA par élève à l’école primaire.

    – 300 riyals saoudiens par élève inscrit au collège
400 riyals par élève inscrit au second cycle.

Les inscriptions de 1000 élèves inscrits chaque totalisent 900 000 riyals saoudiens soit 170 000 000 de FCFA. 

Après vérification, la source informe que cet argent n’est pas versé sur le compte du trésor public, et malheureusement aucun contrôle de l’État ou du ministère des Affaires étrangères ne vient voir de plus près comment ces magouilles sont effectuées entre membres du service consulaire.

Ces individus ne rendent compte à personne, et briment les parents d’élèves qui osent dénoncer ces comportements.

La seule école du Tchad à l’étranger est entrain d’être supprimer si les services publics ne volent pas au secours des parents d’élèves qui attestent leur patriotisme envers leur pays.

Cette manière d’opérer des responsables consulaires est une grande honte, et l’État tchadien doit nécessairement trouver une solution à ces élèves qui trouvent que leur scolarité est débridée par des gens véreux.

Pauvre Tchad, où partout tous ses fonctionnaires s’illustrent par la corruption et le détournement. Ce n’est pas ainsi qu’un pays puisse progresser.

Tchadanthropus-tribune

490 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article