Pourquoi expressément l’issu commentaire de cet officier est mis en avant ? C’est parce que s’il était de l’ethnie ou de la communauté d’Idriss Déby, les honneurs de la République lui seront rendus sans équivoque.

Ils sont nombreux dans les différents corps de l’armée, dans l’administration, ceux qui ont rendu de grands services à notre pays, et qui ne sont pas reconnus à la hauteur de leur sacrifice.

Le régime de Déby à travers l’État qu’il représente fait place au sien, certains n’ayant jamais pondu un sacrifice pour ce pays, et à ceux-là l’avion présidentiel est mis à disposition, des prises en charge longues comme le bras pour qu’ils viennent se soigner dans les hôpitaux en France.

Qu’avait fait le défunt colonel M’bodou Wadara pour que l’État qu’il a servi avec discipline et abnégation ne lui soit pas reconnaissant ?

Pourquoi, ce colonel de l’armée de l’air formé dans les grandes écoles militaires est laissé pour compte, malade, qui est allé mourir de maladie, à ses frais au Soudan ? 

Reposez-vous en paix mon colonel ?

Vous étiez un jeune sous-officier de la vraie armée nationale dans les années 1975. Les jeunes de l’époque ne regardaient avec respect dans ton uniforme de l’armée de l’air.

Ce jeune sous-officier était parmi les plus brillants de sa promotion en France, où il avait passé de différentes formations dans l’aviation. C’est ce qui fait de lui, la différence quand on voit certains qui composent la milice actuelle, qui reçoivent des pelletés des grades d’officiers sans valeur et sous prétexte d’aucune formation d’officier.

Le colonel M’bodou Wadara avait grimpé les échelons à cause de son labeur, de sa loyauté, et son intelligence, et rien ne s’opposait à son ascension au grade de colonel.

Oui ! cet officier a donné pour notre pays, et la nation silencieuse est reconnaissante toute sa dévotion. Mais, hélas ! quand il fut malade le régime de Déby basé dans le tribalisme et clanisme, n’a pas voulu porter son attention pour cet officier de carrière et l’a jeté en pâture, sans aucune prise en charge, comme une ordure. Pourtant il suffit de voir à qui le régime injuste porte son intérêt.

Nous savons tous mon colonel, votre malheur pour ce système mafieux, est que : Vous êtes né KANEMBOU.

Comme vous, plusieurs autres citoyens qui ont marqué d’un sceau l’histoire de notre pays sont marginalisés, délaissés et humiliés.

OUI ! dans notre pays, certains pensent être au-dessus des autres que le pouvoir d’Idriss Déby leur octroie des droits et l’enlève aux autres.

Vous êtes d’une ethnie reconnue au Tchad, comme étant pacifique et non revendicative. Et ceci, le système mafieux de Déby en est très conscient. Vous êtes considéré parmi ceux qui ne pèsent pas dans les rapports de force qui engendrent ce régime mafieux. C’est pourquoi on vous a laissé vous éteindre, malgré votre grade et fonction en qualité de chef d’état-major adjoint de l’armée de l’air.

Loin de là, qu’on ne se méprenne pas sur votre origine, car votre ethnie KANEMBOU est par essence pacifique et non violente, mais cela n’est nullement une faiblesse. Cela doit être traduit comme un gage d’une communauté vivant historiquement en harmonie avec ses concitoyens.

Les Tchadiens ne sont pas bêtes, car ils voient clairement les formes d’injustices criantes, quand des individus qui n’ont pour seul attribut être les proches de Déby sont pris en charge par l’État tchadien et viennent se soigner en France, en Allemagne et ailleurs.

Ces personnes sans aucun titre au niveau de l’État sont “ Les sœurs, les cousins, les neveux et certains crieurs griots du régime de Déby “. Quand ils meurent, leurs corps sont rapatriés au pays, aux frais des contribuables tchadiens.

Pourquoi, le colonel KANEMBOU n’avait pas eu ce droit d’être soigné dans un Hôpital de haut niveau et rapatrier son corps au Tchad ? La question se pose aussi pour l’ensemble de nos compatriotes ignorés dans l’arrogance.

La seule équation que nous retenons est c’est parce qu’il est né KANEMBOU.

Le colonel M’bodou Wadara était resté alité pendant des mois au Tchad, c’était grâce à sa famille et aux amis qu’ils avaient pu se faire évacuer vers le Soudan, afin de lui prodiguer quelques soins. Pour lui, malheureusement, la maladie était très avancée, et le colonel KANEMBOU, chef d’état-major adjoint de l’armée de l’air, avait rendu l’âme dans un Hôpital de quartier à Khartoum. Par faute de moyen, il a été inhumé sur place au Soudan.

Pour l’armée de l’air tchadienne, quelle prise de conscience ? Ailleurs dans les corps de l’armée on ne laisse pas un frère d’armes.

Quelle explication l’État tchadien donnera aux Tchadiens face à ce comportement injuste ?

Le gouvernement mafieux de la 4ème république cher à Idriss Déby n’avait pas jugé utile de rapatrier le corps d’un officier en service dans son pays natal, là où il avait servi son pays et ses compatriotes avec amour et patriotisme.

Mais quand il s’agit de faire place nette à ses proches, le régime Déby abuse des allers-retours de l’avion présidentiel propriété dévolue aux contribuables tchadiens

Pauvre régime et pauvre colonel KANEMBOU.

La nation consciente te sera reconnaissante pour le service rendu.

Correspondance particulière

Tchadanthropus-tribune

1914 Vues

  • Ou est RDP??? et il devait pas etre colonel cest tout…il devait etre un commercant comme lhistoire connais les resortissants du Kanem

    Commentaire par Issa Kali le 9 mars 2020 à 9 h 17 min
  • Non, non, mon cher petit ignare de l’histoire, les Kanembou sont, bien au contraire, connus comme des bâtisseurs des grands empires, des grands guerriers, des érudits, etc ! Si tu falsifie l’histoire, eh bien, c’est à ton péril. Où étiez-vous quand les Kanembou régnaient sur cette partie du monde pendant plus de 2 mille ans? Tu ne peux décréter l’histoire ! Oui, s’ils sont des commerçant alors c’est parce que c’est un métier noble, très noble, pas comme le vol, viol et le meurtre dont toi, tes acabits et tes cohortes sont maitres! Tu dois avoir honte de toi-même et de ton vrai métier. Ne racontes pas n’importe quoi tout simplement parce que tu as une grande gueule et un ventre bien plein. Si tu ne connais pas l’histoire alors les autres la connaissent et la connaissent très bien! Tu ne peux pas cacher un soleil tropical à midi par tes mains. Si tu es aveugle, c’est ton problème! Ou est RDP? A bon ! Tu ne l’as pas vu ? Le RDP existe très grandement et le restera ainsi pour toujours, et si cette réalité te dérange, alors ta maladie est incurable car tu ne peux, malheureusement, rien faire, absolument rien ! Tu dois mourir de ton mélancolie, mon cher petit ignare !!!

    Commentaire par Al-Amine Mohammed Abba Seid le 9 mars 2020 à 15 h 03 min
  • Il était militaire De formation dans une grande école de l’armée de l’air avant l’arrivé des Bogobo pour détruire l’administration militaire. Les resssortissants du kanem renferment aussi des cadres valeureux de très haut niveau. Et quand au commerce, le mérite leurs revient, parce que, ils sont sédentarisés et vivent en société depuis le 6eme siècle. Donc, le colonel de l’air,n’est pas issu d’une communauté hasardeuse et profiteuse des biens d’autrui.
    Voilà, la différence de son histoire avec ceux qui en cherchent une.
    Merci

    Commentaire par Doki warou le 9 mars 2020 à 15 h 13 min
  • Cest pas le Kamenbou malheurement. Tu es mal inform. L’empire etais etendue du bornou jusqu’a votre territoire. Et vos parents on fut et laisse les Nigerians de bornous State de prendre votre territoire. Helos…
    Se le Colonel etait avec IDI, pourquois il la abandonne??? il sait (IDI) quil na rien comme homme. Cest tout. Ce quil faut savoir cest que vous avez essayer de combattre MPS qui on les armes et argent. Et vous, vous avez seulemet argent. Pourriez vous combattre??? non plus.
    Allah Yarhama fi Djanna amine

    Commentaire par Issa Kali le 9 mars 2020 à 15 h 26 min
  • M. Issa kali, fait qttention à tes propos. un peu de respect pour la memoire d’une personne humaine qui disparait; et de surcroit un officier de l’Armée. je comprend que tu n’as jamais été éduqué à avoir du respect pour ton semblable. Aujourd’hui vous etes des dieux mais attention! Plusieurs dinités ont disparu seul le Dieu Eternel demeure vivant pour toujours.
    Hommage au colonel M’bodou Wadara!!!

    Commentaire par vainto le 10 mars 2020 à 10 h 05 min
  • Bonjour chers frères, je pense que y a une confusion sur le sujet. A mon avis, si vous laisser les partis et les ethnies à l’écart ce mieux sinon nous n’allons pas s’en bénéficier de ce que nous critiquons ou échange des idées.
    Paix à son âme d’abord.
    Il faut toujours dire qu’au Tchad, la discrimination est semée depuis mais comment il faut la éradiquer de la société tchadienne?
    La réponse est simple,
    – Lutter contre la corruption,
    -L’autonomisation de la Justice Tchadienne.
    -La bonne gouvernance.
    Merci.

    Commentaire par Ahmat haroun SOULEYMANE le 10 mars 2020 à 15 h 00 min
  • Des personnes haineuses sans aucune notion comme Issa kalli qui ont gâté ce pays là. Ce valeureux officier va même enseigner ton président et toute ta famille dans le domaine militaire et aviation.
    Affiche toi publiquement au lieu de se cacher derrière un faux nom. Tu aura ces gens à qui tu portes cette haine devant toi. Je t’invite !

    Commentaire par Mahamat Moussa Mahamat le 11 mars 2020 à 9 h 38 min
  • Chers compatriotes je vous conseille de ne pas vous déchaîner sur le Net et raconter du n’importe quoi sur une personne décédée, alors que vous ne connaissez rien d’elle sur son parcours professionnel et/ou politique.
    Je connaissais le feu Colonel Mbodou. Il était un homme calme et avait de très bonnes rélations avec ses voisins et je dois préciser une chose, il n’a pas de complexe de supériorité. Je ne suis pas en train de dire qu’il était parfait mais il était un homme à qui on pouvait pas reprocher grand-chose. Il ne parle pratiquement pas politique épargnez le de vos debats RDP,MPS…. ALLAH yarhama bel djanna wo ya’ati ahlahou sabour. Toutes mes condoléances à la famille et aux proches du défunt.

    Commentaire par Mahamat Salehmi alias Tibesti le 11 mars 2020 à 19 h 21 min