Depuis l’offensive de l’UFR au nord/Est du Tchad et les complicités constatées au sein de l’armée, plusieurs observateurs de la vie politique tchadienne scrutaient de plus près les réactions d’Idriss Déby en personne.

Il a fallu du temps pour que la réaction de Déby se fasse sentir. Après les rumeurs sur un prétendu coup d’État, et la sympathie constatée de plusieurs cadres de l’armée envers l’UFR, Déby a complètement remodelé son ossature militaire, et petit à petit écarté certains supposés proches de son clan par d’autres officiers qui lui seraient fidèles.

Au sein même de la DGSSIE, les missions ne seraient plus faites avec les élans de confiance qui prévalaient. Quand Déby se déplace, les précurseurs sont envoyés en un point qui n’est pas l’objectif ou le lieu exact de la mission. C’est au dernier moment qu’on demande à la DGSSIE de revenir en de telle position, alors que Déby est déjà sur place. Toute cette gymnastique n’y était pas avant selon un officier du milieu qui requiert l’anonymat.

C’est ainsi que le désormais ex-chef d’état-major des armées, le général Brahim Seid Mahamat jugé vieillissant et trop longtemps perché à ce poste, fut démis de ses fonctions. Taher Erda, l’homme de confiance de toujours fut élevé au poste de CEMGA (chef d’État général des armées), il est secondé par le général de division Djimadoum Traïna, qui est promu CEMGA 1er adjoint. Mr Touffa Abdoulaye est devenu Général de division en grade et 2e adjoint au CEMGA.

Dans le même temps, le général Baharadine Adoum Haggar a été promu chef d’état-major de l’armée de terre. Idriss Deby a également décidé de remplacer son chef d’état-major particulier (CMP) par le général Bichara Issa Djadallah [un ancien ministre de la Défense] et de nommer le général Oki Dagache Yaya au poste de conseiller militaire pour la défense nationale. Seul le général Djidi Saleh, un ancien chef du renseignement tchadien, a conservé son poste de conseiller à la sécurité.

Face à l’insécurité totale que le même régime n’arrive pas à endiguer, Déby s’entoure des dinosaures de la 1ère heure pour faire face aux menaces sécuritaires. Une insécurité brandit comme un fond de commerce pour appater l’opinion internationale. Piromane et pompier, Déby sait se jouer des occidentaux en cachant ses carences au niveau national.

Tchadanthropus-tribune

1809 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article