Que fait-on de l’image du Tchad à l’internationale ? Ou encore voudra-t-on nous faire savoir que même les décisions les plus abjectes découlent de l’esprit souveraineté nationale ?

Il y a deux jours, le dictateur tchadien a nommé son jeune directeur des douanes de 24 ans, général de brigade de l’armée tchadienne. Aucun fait d’armes ne le prédestine à cela. Un môme ne requérant même une notion de droit, de gestion et des calculs, quand il fut nommé DG des douanes. Sa nomination fut un tollé dans les sphères du ministère des Finances où des cadres de pointes existent. Ce gamin n’est pas un surdoué, ou encore un lauréat sorti des écoles connues avec une expérience affirmée. Comme toute présence morganatique, son seul diplôme est le fait d’être un proche par le clan à Idriss Déby Itno… (Son neveu, le fils de sa sœur cadette). Toute autre fabrication de diplôme n’est pas crédible (baccalauréat série D (scientifique) en 2013 à Abéché. Il a fait une formation de trois ans au sein du Groupement des écoles militaires interarmées (GEMIA) à Moussoro. À la fin de sa formation, il s’est rendu aux USA pour une spécialisation complémentaire de trois mois, avant de venir rejoindre le PSI). Rien n’est concordant entre son âge (24 ans) et ces formations.

Général de brigade à 24 ans, une insulte faite aux vrais officiers de l’armée nationale tchadienne. Ceux qui ont trimé en faisant carrière dans l’armée en remontant tous les paliers de cette institution.

À l’internationale, personne ne comprendrait ce comportement de pagaille faite à l’armée tchadienne, où une pléthore de généraux y est assemblée. Un pays aussi grand comme la chine ne dispose pas un nombre aussi géant de général dans l’armée. En plus, que les Tchadiens portent l’attention sur le budget qu’engendre l’entretien de ces généraux au trésor public. Toute cette anarchie contribue à fragiliser notre pays à l’avenir. Car Déby le sait bien, que son régime tend à sa fin. Il devient l’architecte de tout embrasement dans le futur, là où un régime voudra mettre de l’ordre après lui.

Il n’y a pas longtemps, Ousman Adam Dicki le môme DG des douanes avait foutu la honte pendant la réunion des DG des douanes de la CEMAC. Les responsables de douanes des autres pays ne comprenaient pas une présence si légère, et moins équivoque. Un langage étranger à l’exécutif tchadien dont l’image du Tchad importe peu.

Un général de brigade à 24 ans, il faut avoir le toupet de le faire… “ Chégué “ Idriss Déby.

Tchadanthropus-tribune

870 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article