Rien ne va plus au sein de la grande muette dans le lac Tchad.

En effet, lors de la fameuse opération « colère de Bohoma » Idriss Deby avait promis aux éléments de quatre secteurs qui se sont battus contre Boko Haram de bénéficier d’un cran de grade. Il a confié la mission aux responsables du poste de commandement de dresser la liste des bénéficiaires.

Selon nos sources, Il se trouve que les officiers proches du même Deby ont dressé la liste de ceux qui ne seraient pas sur le terrain. Les vrais bénéficiaires se sont vus lésés. Notamment les éléments basés à Kaiga. La même source affirme qu’ils sont par conséquent prêts à en découdre avec cette injustice.

Pour éviter le pire, Idriss Déby a dépêché sur le terrain le chef B1 de la DGSSIE et celui l’État-Major général des armées pour dresser la liste de tous les militaires sur le terrain.

L’injustice a trop duré et l’armée commence à prendre conscience. Du Mali jusqu’au Nigéria et les opérations faites ailleurs, les hommes du terrain ont toujours été marginalisés au profit du clan, qui fait de cette structure militaire sa véritable vache à lait en s’octroyant grades, responsabilités, et autres avantages.

30 ans après, la prise de conscience au sein de la grande muette commence à prendre corps et les choses ne seront plus comme avant.

Qui a dit que chaque chose n’aura pas son temps ?

Tchadanthropus-tribune

2313 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article