Des militaires ont été mandatés dans la journée du 14 février 2023 pour une opération de désarmement à Ndjamena. Selon des sources policières nous informe Alwihda, ces militaires ont fait une descente devant le domicile du commandant et Chef de la garde présidentielle par ailleurs Directeur de DGSSIE le Général Tahir Erda sans savoir que son domicile. Selon les mêmes sources,  après des altercations entre sa protection et l’équipe du désarmement, les deux corps militaires sont arrivés à un point d’entente et rien de grave ne s’est passé.

 

C’est quand bien même déplorable pour un Etat de droit où le domicile d’un commandant de la garde présidentielle n’est pas identifiable par des militaires chargé de désarmement qui font partie de sa famille professionnel.

 

Il serait judicieux que les autorités puissent aider tous les militaires à bien se connaitre et identifier les domiciles de leurs supérieurs pour éviter de tels scénarios. Le pire vient d’être évité, la vigilance,  la compréhension et l’information exacte sont à privilégier toujours pour les prochaines fois

 

Le Tchadanthropus-tribune

2212 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire