Notre plaidoyer a fini par faire mouche. Nous avions toujours dit que l’arrestation de ces sapeurs-pompiers est une grave erreur, voire une imposture.
 
Détenus en garde à vue depuis le 1er novembre dernier, les deux sapeurs-pompiers sont libres depuis jeudi par contre, le responsable adjoint de ce service arrêté le même jour que les pompiers n’a pas été libéré, et il est toujours en garde à vue pour enquête dit-on.
Djibrine Tcheré, Abdramane Hassan et Colonel Youssouf Mahamat Youssouf respectivement chauffeurs des fourgonnettes de la caserne de pompiers de la municipalité de N’Djamena et responsable adjoint dudit service ont été arrêtés le 1er novembre 2020 alors qu’ils revenaient d’une intervention commandée.
 
On leur reproche d’avoir violé ce jour le jalonnement policier mis en place pour la sécurité du chef de l’État qui devrait se rendre au Palais du 15 janvier pour la clôture des travaux du 2e forum national inclusif.
Ils ont été gardés à vue depuis bientôt 2 mois à la police judiciaire tantôt pour mesures disciplinaires tantôt pour besoin d’enquête, mais jamais envoyé devant les juges. Parce que l’on sait clairement que la justice leur donnera raison.

Tchadanthropus-tribune

139 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire