La fin des  réactions au sein des associations et organisations de la société civile suites aux arrêtes d’intégrations de quelques jeunes à la fonction publique à Ndjamena ne pas pour aujourd’hui ni demain. Ce 04 janvier, une plateforme des diplômés demande l’implication du Premier de Transition Saleh Kebzabo

La plateforme des diplômés sans emploi en instance d’intégration dénommée “les orphelins”, lors d’un point de presse ce mercredi 4 janvier, appelle le Chef du gouvernement  de Transition à prendre ses responsabilités afin de mettre fin à certaines pratiques qui selon  peu orthodoxes au niveau de la Fonction publique. La plateforme informe qu’au cas contraire, elle  mènera des actions de grandes envergures pour se faire entendre. La plateforme toute en félicitant le président de la transition, Mahamat Idriss Déby Itno pour ‘’sa promesse tenue en faveur des jeunes relative à leur intégration à la Fonction publique, dénonce le non-respect des critères prévus par le gouvernement, le manque de volonté du gouvernement d’union nationale, la sélection par copinage…

Pour eux, “La construction d’un État ne peut se passer de cette manière où on privilégie un groupe, voire quelques provinces au détriment des autres. Le népotisme, le clanisme, le régionalisme, la discrimination, le marchandage, le clientélisme et le copinage planent au-dessus de l’administration tchadienne et précisément au sein du ministère de la Fonction publique”, fustige Dieudonné Pircolossou Saoul, porte-parole de la plateforme.

De ce qui précède, elle  interpelle le Premier ministre du gouvernement d’union nationale à prendre ses responsabilités afin de mettre fin à ces pratiques peu orthodoxes qui ternissent l’image de l’administration tchadienne et qui  mets toute une jeunesse dans le désespoir et l’humiliation.

 

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad Infos

2389 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire