Une nature innocente vient de tomber à cause des prises de position de son père. Abdallah Moussa Idriss est un membre du bureau fédéral en France du mouvement FACT.

Dans la nuit de samedi à dimanche 19 juin 2022 à N’Djamena, vers 19h, sa fille Falmata sortait de chez elle après une prière pour s’acheter du pain, un individu l’attendait et l’assomma avant de lui verser de l’essence et allumer le feu sur elle.

Falmata Abdallah Moussa Idriss était à la fleur de l’âge, tout juste 26 ans, immolée dans la douleur du feu, elle fut transportée à l’hôpital central de N’Djamena, mais elle succomba de ses blessures.

Jusqu’au moment où nous mettons cet article en ligne l’enquête continue, et aucun mobile n’est établi, mais tout porte à croire que cet assassinat est lié avec l’activisme de son père qui est très présent sur les réseaux sociaux contre le régime en place au Tchad, puisque d’après certaines indiscrétions son assassin serait identifié comme proche de l’ancien DG des renseignements généraux Baba Laddé. Le présumé assassin serait entre les mains des hommes du DG de la police Moussa Haroun Tirgo.

Si toutes ces informations sont confirmées, il n’est pas normal qu’on veuille négocier avec des mouvements pour un dialogue national inclusif, souverain d’une part, et perpétrer des assassinats sur les familles des membres de mouvements qui sont en pourparlers.

Tout indique, comme nous le disons souvent, que les ennemis de la paix sont établis partout pour casser l’élan de l’union du peuple tchadien. Le régime ne doit pas continuer à fermer les yeux face aux diverses provocations faites à l’endroit des Tchadiens. Ceux qui ne veulent pas de la paix sont connus, et ils ne manquent pas d’imagination pour saboter tout processus.

La rédaction transmet ses condoléances les plus attristées envers notre frère Abdallah Moussa Idriss, à sa famille, ses amis et ses proches.

Nul être ne peut ignorer la mort, tel est notre destin commun. Puisse Dieu tout puissant combler la défunte en sa sainte miséricorde.

« À Dieu nous sommes, et c’est vers lui seul que chaque être reviendra »

Tchadanthropus-tribune

1205 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire