Mr le président où est notre argent ? Telle est la question d’un député de l’Assemblée nationale à l’américain Haroun Kabadi. Rire majestueux du grand détourneur national. “N’écoute pas les commères “ lui rétorque le président de l’Assemblée. “ Au lieu de me poser ces genres de questions, il faudrait être assidu aux séances de travaux de l’Assemblée “, lui adjoint Haroun Kabadi. Ce qui poussa le député à lui dire que l’ensemble des députés de la majorité écriront une lettre à Idriss Déby pour protester sur ce qui ressemble comme un détournement de deniers publics. Ce que beaucoup ne savent pas, Haroun Kabadi s’en fiche comme de l’air, car il sait qu’il est en haute protection. Protégé parce qu’en cas de danger politique, il peut faire prévaloir son passeport américain. Si auparavant l’ambassade de France lui semble une cachette adaptée, aujourd’hui l’ambassade assez huppée des États-Unis à N’Djamena est taillée à sa mesure. Kabadi s’en fiche, marché public, deniers de l’Etat, pots de vin et aujourd’hui argent des députés, pourvu qu’il s’en mette plein les poches. Les députés auront leurs haleines et la sueur des aisselles pour afficher l’humeur. Détourner, c’est l’essence même du système MPS… À suivre.

Tchadanthropus-tribune

1577 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article