Haroun Kabadi, président de l’Assemblée nationale, Président du groupe parlementaire et veut être membre parlement CEMAC. Koloutou Ali Tchaïmi, chef de groupe MPS à l’Assemblée nationale, Fatimé Tchombi, Questeur de ladite Assemblée nationale dirige une mafia en coupe réglée au sein même de cette Assemblée.

Haroun Kabadi est un repris de justice, connu dans les sphères des détournements des deniers publics. Chaque tchadien sait que cet homme imposé au tchadien est un grand voleur de la république insatiable. Il tire son exemple en haut lieu.

Koloutou Ali Tchaïmi est le député-chef de groupe parlementaire du MPS, nommé Général de corps d’armée, l’homme perçoit sans rechigner son double salaire et demeure le complice du président de l’Assemblée dans toutes les manigances et les détournements à l’Assemblée. Fifty – Fifty, même le questeur Fatimé Tchombi est de mèche.

Selon nos informations, tous les véhicules des députés à l’Assemblée nationale sont reformés pour les députés à 2 millions de FCFA. Le député qui ne s’oppose se voit confisquer le véhicule et revendu ailleurs. Cette méthode a obligé les députés à se plier devant Kabadi. Plus de 300 millions de FCFA ont été encaissés sous forme de réforme. L’argent n’est pas totalement envoyé au Trésor public.

Kabadi perçoit entre 75 millions à 100 millions de FCFA par mois pour l’Assemblée nationale. Ce budget est totalement mal géré, surtout que les organes de contrôle d’état ne passent pas souvent par l’Assemblée nationale, et quand leur attention est demandée, la corruption commence en amont pour faire taire la vérité sur les détournements.

Pire, même l’argent alloué aux évacuations sanitaires des députés en souffrance est émietté pour s’en mettre plein les poches.

Une source à l’Assemblée nationale affirme que le député de Bebidjia serait mort à cause de ces méthodes. Ledit député n’a pas été évacué rapidement, car l’argent décaissé avait été soumis à maintes tractassions, malgré la contribution personnelle des députés qui ont fait une enveloppe pour leur collègue. Résultat, le député est décédé, et tout l’argent mis à disposition a servi à payer l’hélicoptère de l’état pour ramener le corps dans son village natal. Depuis quand l’état fait payer ce genre de service pour “un élu du peuple “ ?

Voilà l’exemple des charognes qui sucent à suffisance le sang du peuple tchadien pendant des décennies. Ils volent, et on les reprend pour les remettre ailleurs pour continuer à voler sur le dos du peuple tchadien. C’est ce Kabadi Haroun qui sera destiné par sa position soit à être président en l’absence de Déby, ou encore pour assurer une transition et organiser des élections futures.

Ceux qui soutiennent ce régime ne doivent pas facilement dormir la nuit.

Tchadanthropus-tribune

1573 Vues

  • Que dire qui n’a été dit

    Commentaire par Moussaye avenir de la tchiré le 21 avril 2019 à 20 h 38 min