Depuis l’instauration de contrôle des faux diplômes, plusieurs présumés cadres de l’administration tchadienne commencent à avoir la peur. Le contrôle au ministère des nouvelles Technologies (SOTEL – ARCEP – ADETIC) a semé un vent de panique dans ces différentes structures. Un gros poisson au sein de SOTEL vient de tomber. Il s’agit du DAF (directeur des affaires financières) Mr Yaya Hamit Chiro qui use et abuse d’un faux diplôme pour se prévaloir. Le contrôle continue pour débusquer d’autres faussaires et établir une liste complète. Les Tchadiens attendent impatiemment l’audit des diplômes à la fonction publique qui est une recommandation des 16 mesures. Nos compatriotes croient comprendre que si cela traine, c’est par peur de toucher aux dossiers sensibles. Toutefois, la mauvaise gouvernance s’explique par la présence de l’incompétence qui nuit à la gestion pérenne de l’administration de notre pays… À suivre.

Tchadanthropus-tribune

5480 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article