Par l’arrêté No 034 du 5 novembre, le ministre de l’Aviation civile et de la Météorologie nationale Haliki Choua Mahamat annonce de nouvelles redevances aéronautiques.

De nouvelles redevances aéronautiques seront désormais appliquées au Tchad. Elles seront prélevées au profit de l’Autorité de l’aviation civile (ADAC), de l’Autorité aéronautique nationale du Tchad (AANT) et de l’Office national pour la promotion du tourisme et de l’artisanat (ONPTA). Ainsi, pour l’ADAC, il y a :

La Redevance de Développement aéronautique sur les passagers des vols internationaux qui est fixée à 22 000 FCFA (20 000 FCFA à destination des États membres de la CEMAC). Alors que selon un technicien, elle était de 12 000 FCFA, soit une augmentation de 83,33 % ;

La Redevance Sûreté sur les passagers des vols internationaux qui passe de 10 000 à 16 000 CFA, soit 60 % de plus.

Pour l’Autorité aéronautique nationale du Tchad (AANT), il s’agit de :

– La Redevance passagère sur les passagers des vols internationaux qui est maintenant de 27 500 (15 750 en zone CEMAC) contre 17 000 FCFA par le passé (+ 61,76 % d’augmentation)

– La Redevance des Infrastructures aéroportuaires sur les passagers des vols internationaux passe du simple au double (de 7 500 à 15 000 FCFA)

La troisième institution bénéficiaire est l’Office national pour la promotion du tourisme et de l’artisanat (ONPTA) où la Redevance touristique sur les passagers des vols internationaux demeure sans changement (5000 FCFA).

Pour ce technicien, pour les deux administrations que sont l’ADAC et l’AANT, le passager aura une augmentation totale de ces taxes sur le billet d’avion de 34 000 FCFA, soit une hausse de 73,11 %. « Comment voulez-vous que les compagnies viennent au Tchad et que les Tchadiens voyagent à moindre prix ? », s’emporte notre interlocuteur.

Dans la note de présentation de l’arrêté, le ministre Haliki Choua Mahamat explique ces nouveaux tarifs par le transfert de la gestion des activités aéronautiques nationales de l’ADAC à l’ASECNA (Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar) par suite d’un nouveau contrat signé le 28 septembre 2021 et le gouvernement du Tchad et l’ASECNA. 

Tchadanthropus-tribune avec ASECNA

491 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire