C’est la formule à la mode au Tchad.

On vole l’argent du peuple de diverses manières, et on vient afficher cette richesse au nez du même peuple tchadien en achetant des petits avions qui ne servent qu’à entretenir les ego, à se dire que je suis arrivé avant.

Pourtant de tout ce monde qui s’est acheté aujourd’hui un avion, personne n’a été l’héritier d’un magnat, personne n’a fondé un patrimoine à la sueur de son front. Toute cette bourgeoisie insolente a été bâtie par le crime, qu’importe qu’il soit de sang ou économique. Pourtant, malgré le vol des milliards de FCFA, aucun d’eux n’a payé pendant ces 30 ans, de taxes, de droits, ou impôts. Quelques royalties payées à l’État furent réglées avec des factures falsifiées. (Ceux qui ont eu à gérer un marché de 4 milliards de FCFA et qui l’ont réduit à 100 millions juste pour payer les 3 % de taxes de domaines), ceux-là doivent se regarder dans la glace… suivez mon regard.

Une bourgeoisie édifiante à coup de milliards de nos francs parce que l’impunité a été totale vis-à-vis des détourneurs des deniers publics, et de ceux qui ont obtenu des marchés publics.

Ministères, directions générales, entreprises d’État, entreprises parapubliques, tous ont subi une razzia pendant 31 ans selon qui est aux affaires…

Pendant une vingtaine d’années, Idriss Déby a permis l’émergence des siens, en les armant, mais en désarmant le reste des Tchadiens. Cautionnant des proches pour les enrichir au détriment de la majorité des Tchadiens. Il a permis avec la complicité de certains compatriotes l’émergence d’une gent insolemment riche, militairement armée, et quelques-uns qui ont passablement étudié pour occuper des postes de responsabilités, encore au détriment des autres Tchadiens. Ceux qui ne sont pas du clan, qui ont accompagné le système, ont eu des miettes à se mettre sur les dents.

Ils ont tout eu, jusqu’à s’acheter des avions, mais s’acquittent-ils des taxes d’aéroport pour ces avions ? Respectent-ils les droits pour les décollages et les atterrissages sur les différents aéroports du pays ?

L’ADAC et l’ASECNA reçoivent-ils les redevances qui leur sont dues ? Aucun tchadien ne peut répondre de manière claire tant la peur gagne ceux qui élèvent la voix parce qu’ils sont brimés dans leurs chaires.

Le changement doit commencer par là. Les responsables de la transition doivent commencer par nettoyer toutes ces injustices envers le peuple tchadien.

Le travail qu’amorce aujourd’hui le président de la transition, la volonté évidente qu’entrevoit cette hiérarchie doit se transmettre dans les faits. Les Tchadiens ne doivent plus vivre cela une fois de plus que ce qu’ils ont subi pendant 31 ans.

La réconciliation avec les Tchadiens doit passer par là…

Tchadanthropus-tribune

772 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire