En guerre avec son concurrent Turkish Airlines dans la sous-région, la compagnie éthiopienne place ses pions dans les compagnies locales déficitaires. Le 1er octobre s’est envolé depuis N’Djamena le premier Bombardier Q-400de Tchadia Airlines, fruit d’une coopération entre l’Etat tchadien et Ethiopian Airlines.

 

Participation

 

Le groupe éthiopien détient 49 % de la nouvelle compagnie tchadienne, à laquelle elle apporte un soutien logistique et opérationnel. Outre la fourniture d’un second Bombardier Q-400attendue en novembre, Ethiopian Airlines livrera un Boeing 737-800d’ici mars pour effectuer les premiers vols vers les capitales sous régionales. La compagnie éthiopienne cherchait à s’implanter depuis deux ans au Sahel. Elle s’est appuyée sur le président Idriss Déby pour concurrencer les projets régionaux de Turkish Airlines. La compagnie turque entend développer un hub ouest-africain à partir de l’aéroport de Niamey, où elle opère déjà un vol Niamey-Bamako en Boeing 737. Ethiopian Airlines n’en est pas à son coup d’essai. Sur le même modèle d’actionnariat minoritaire, elle détient 40 % d’Asky Airlines et loue notamment à la compagnie togolaise trois Bombardier Q-400.

Le groupe éthiopien privilégie les partenariats avec des compagnies ouest-africaines locales, quitte à les créer ex nihilo. En février dernier, il est entré au capital de Guinée Airlines après avoir éloigné le français Regourd Aviation, et vient de nouer un partenariat pour gérer la compagnie équato-guinéenne Guinea Equatorial Airlines (GEASA). Dopé par l’inauguration, en mai, d’une liaison transatlantique vers New York en coopération avec Air Côte d’Ivoire Ethiopian Airlines s’intéresse de près à Congo Airways, compagnie à laquelle elle vient de mettre à disposition deux Boeing 737 et deux Bombardier Q-400 en leasing. Elle cherche également à s’implanter au Ghana, au Nigeria et au Cameroun, où elle vise Camair-Co.

Fret

 

Ces implantations vont de pair avec une volonté de leadership sur le fret. Le 26 juillet, Ethiopian a créé avec le géant allemand DHLla société DHL-Ethiopian Airlines Logistics ServicesPramod Bagalwadiet Tewolde Gebre Mariam, respectivement directeur Afrique de DHL et PDG d’Ethiopian Airlines, veulent notamment surfer sur l’accroissement des échanges commerciaux entre l’Afrique et la Chine pour faire d’Addis-Abeba le centre névralgique du fret africain vers l’empire du Milieu, où DHL possède déjà un giga hub à Hong Kong.

Tchadanthropus-tribune avec la lettre du Continent.

1598 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article