La diplomatie tchadienne prépare depuis plusieurs semaines sa candidature à la tête de l’Asecna (Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar). Le Nigérien Mohamed Moussa, qui en assure la direction depuis 2017 et a été reconduit fin 2020, doit en effet quitter son poste début 2024, à l’issue de son second mandat de quatre ans. Les premières présentations de candidatures et tractations entre pays membres sont attendues au printemps 2023.

Pour porter les couleurs du Tchad, N’Djamena devrait miser sur Mahamat Aware Neissa. Haut fonctionnaire et ancien patron de l’Agence nationale de sécurité informatique et de certification électronique (Ansice) de 2018 à 2020, il a auparavant longtemps opéré au sein du ministère des transports et de l’aviation civile. Sa candidature avait déjà été présentée en 2020 pour prendre la tête de l’Asecna, avant d’être retirée par le Tchad, qui avait finalement soutenu la réélection de Mohamed Moussa. En retour, Niamey avait appuyé la reconduction en 2021 de l’ex-premier ministre tchadien Moussa Faki Mahamat à la tête de la commission de l’Union africaine (UA).

Un autre nom a également circulé à N’Djamena pour la candidature tchadienne à la tête de l’Asecna : celui de l’ancien ministre des infrastructures, des transports et de l’aviation civile de 2013 à 2018, Adoum Younousmi.

Africa Intelligence

2951 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire