Tout en fustigeant « cette parodie de procès orchestrée selon les propres termes d’un communiqué de presse rendu publique ce 05 décembre, l’ordre des Avocats  du Tchad qui a cessé avec les activités depuis le 28 novembre dernier, pour protester contre le procès des personnes arrêtées le 20 octobre,  demande à ses membres de reprendre les toges ce mardi 06 décembre.

L’ordre des avocats  du Tchad avait demandé à ses membres le 28 Novembre dernier de ne pas se mêler de ce procès ouvert à Korotoro pour juger les manifestants du 20 octobre 2022. Ils estiment que « ce procès est en violation des règles de procédure ». Toutefois,  ce procès a fini qu’à même par  condamner  « quelques citoyens hors du ressort de la juridiction. » Pour eux, le lieu n’est pas du tout indiqué pour juger ses prévenues  selon les textes en vigueur. Car c’est à Ndjamena que les évènements ont eu lieu et non à Korotoro.  Le bâtonnier a ensuite réitérer son appel à l’endroit de la communauté internationale pour une enquête neutre et indépendante afin de situer les responsabilités.

Tout en déplorant ce procès dont le verdict a été rendu public ce 05 décembre, l’ordre des avocats dit rester  fidèle sur son engagement de la construction d’un état de droit qui passe par «  une bonne administration de la justice »

Il appelle par ailleurs ses membres à rester vigilants et a reprendre les activités ce mardi 06 décembre.

 

Tchadanthropus-tribune

2933 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire