Le président du Conseil de l’ordre des avocats du Tchad, Me Djerandi Laguerre Dionro, était l’invité le 21 mars 2023 de la Télévision nationale. A cette occasion, il a clarifié la question de l’engagement politique des avocats.

 

Maitre Laguerre a d’emblée affirmé qu’il n’est pas interdit à un avocat de faire de la politique, précisant qu’aucun texte ne stipule le contraire. Toutefois, il a souligné l’importance de faire la différence entre les activités politiques et professionnelles de l’avocat, afin d’éviter toute confusion en cas de situation complexe.

 

« Il n’est pas interdit à un avocat de faire de la politique. Aucun texte ne dit que l’avocat ne peut pas faire de la politique. Cependant, lorsque l’avocat s’engage dans des activités politiques, une différence doit être faite entre ses activités politiques et professionnelles », a-t-il dit. Me Djerandi Laguerre Dionro a rappelé que l’avocat doit veiller à ce que ses actions politiques n’aient pas une influence négative sur les règles d’éthique et de déontologie qui régissent la profession.

 

Il a également mis en garde les avocats contre le risque de poursuites disciplinaires ou extraprofessionnelles, en cas de fautes.

 

Cette intervention du président de l’Ordre des avocats du Tchad vient donc éclaircir la question de l’engagement politique des avocats dans le pays. En rappel le président de Transition le général Mahamat Idriss Deby  a récemment évoqué une politisation du barreau.

 

Le Tchadanthropus-tribune avec Alwhida

2401 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire