L’Office National des Examens et Concours du Supérieur (ONECS) mobilise plus de 2 500 enseignants des classes de Terminale comme correcteurs et vérificateurs des copies.

Des enseignants, venant de différents lycées privés et publics du pays, procéderont à la correction des copies des épreuves du baccalauréat de la première session qui a pris fin ce 24 juin. La phase de correction durera une semaine, à compter du lundi 26 juin.

 

À N’Djamena, la correction des épreuves se fera dans 4 centres. Les lycées Collège Évangélique et Sacré-Cœur abriteront les la Commission Philosophie et Français. La Commission en charge des Sciences, Mathématiques, SVT, la Physique-Chimie et les séries techniques, sera logée au lycée Ibnou Cina. Le lycée Maarif accueillera quant à lui la Commission Arabe, Anglais et Histoire-Géographie.

 

Le baccalauréat session de juin 2023, il faut le rappeler, a, au total 93 944 candidats. Ils étaient répartis dans 141 centres de composition, y compris celui de Djeddah en Arabie-Saoudite.

 

Le Tchadanthropus-tribune avec Ndjam post 

1413 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire