La libération de l’Otage français du Darfour et le bombardement de Boko Haram hors des frontières tchadiennes obéirent à un timing intelligemment pensé.

« Pourquoi Deby a-t-il eu besoin d’aller bombarder Boko Haram à l’intérieur du territoire nigérian ? Bombardement qui a fait réagir Boko Haram en attaquant une position des éléments tchadiens en territoire du Tchad avec un bilan très lourd: une dizaine des morts et une trentaine des blessés. Le Dictateur de Ndjamena, a-t-il voulu se mettre en selle au moment où son étoile est entrain de pâlir à l’intérieur comme à l’extérieur du Tchad » , affirmaient nos confrères de Tchadactuel. Ils ont vu juste dans les manœuvres d’Idriss Déby qui joue à faire peur pour s’identifier comme le rempart du terrorisme face aux Occidentaux. Et ce stratagème tombe comme par hasard pendant les conclusions des élections françaises. Ces faits sont étroitement liés au timing libérant l’otage français Thierry Frezier. Le sieur Ahamat Bachir connu pour ses bachiriades en met une couche en toisant le vide en affirmant ” Ils lui ont ainsi épargné le sort de se retrouver en Libye où voulaient le conduire ses ravisseurs ” … Mais tous les observateurs ont vu net. Le message est clair – le nouveau maitre de l’Élysée doit compter avec nous. On verra bien ce que nous dira l’avenir.

Tchadanthropus-tribune

1487 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article