Le président de la transition au Tchad, Mahamat Idriss Déby, s’active pour promouvoir la candidature d’Abbas Mahamat Tolli à la présidence de la Banque africaine de développement (BAD) dont le siège se trouve à Abidjan, la capitale économique ivoirienne.

Une délégation tchadienne séjournera au cours des prochaines semaines en Côte d’Ivoire pour présenter à Alassane Ouattara la candidature de l’ancien gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), dont le mandat s’est achevé le 7 février 2024. Mahamat Idriss Déby compte s’appuyer sur la bonne entente qui régnait entre son défunt père, Idriss Déby, et le chef de l’État ivoirien.

Le président tchadien s’efforce de mettre à disposition tous les moyens logistiques et humains pour lancer la précampagne de son candidat, et ce, le plus tôt possible. Le mandat de l’actuel président de la BAD, le Nigérian Akinwumi Adesina, ne prend fin qu’en 2025.

Le dernier sommet des chefs d’État de la Communauté économique et monétaire des États de l’Afrique centrale (Cemac), tenu le 9 février par visioconférence, a ainsi acté le soutien des pays de la sous-région à la candidature d’Abbas Mahamat Tolli, résultat de plusieurs semaines de lobbying. Son profil avait été particulièrement soutenu par le président congolais, Denis Sassou-Nguesso, et son homologue centrafricain, Faustin-Archange Touadéra.

Africa Intelligence

510 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire