La Banque africaine de développement (BAD) annonce ce 18 février une facilité de financement de 379,6 millions de dollars, soit 234 milliards FCFA pour la mise en œuvre du projet  » Desert to Power « , visant la production d’énergie solaire dans les États du G5 Sahel.

Cette facilité devrait permettre la production de 500 MW de solaire supplémentaire pour favoriser l’accès à l’électricité pour environ 695 000 ménages dans les pays du Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad.

En clair l’objectif visé est d’accompagner les 5 pays concernés par le projet à  » adopter un mode de production d’électricité à faible taux d’émission en exploitant l’abondant potentiel solaire de la région « .

Le projet sera mis en œuvre par l’intermédiaire de producteurs indépendants d’électricité et devant permettre à terme la réduction des émissions de carbone de plus de 14,4 millions de tonnes de dioxyde de carbone.

Soulignons que le projet  » Desert to Power  » lancé en 2019 est un programme dirigé par la BAD dans l’objectif d’éclairer et d’alimenter la région du Sahel en ajoutant au total 10 GW de capacité de production solaire pour fournir de l’électricité à environ 250 millions de personnes dans les 11 pays du Sahel à l’horizon 2030.

Malheureusement le Tchad est victime des nominations inappropriées et aussi des fonctionnaires avec des mentalités des années 70 qui ne savent pas comment manager les institutions de nos jours.

La BAD n’a pas d’argent et se promène pour voir les niches d’argents destinés aux pays très pauvres. Souvent ce sont des dons même, mais les donateurs ou prêteurs passent par des institutions spécialisées en financements de développement comme la BAD, BDEAC, BOAD…. Et dans le cas d’espèce, c’est l’argent obtenu par l’Alliance du Sahel d’un montant de 25 milliards d’euros. Voilà pourquoi les pays comme le Sénégal et d’autres veulent entrer dans le G5 Sahel.

Si les autres pays du G5 sahel se débrouillent pour avoir des projets bancables et réaliser des projets, le Tchad pointe à zéro à cause des fonctionnaires du plan et de l’économie qui confisquent tout pour avoir des perdiems et voyager pour des réunions stériles.

Narcisse Angnan

407 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire