D’après des sources locales, un citoyen que la police nationale est en train d’identifier a été assassiné et abandonné à côté de l’Église évangélique N° 22. Le corps aurait été récupéré ce dimanche dans la journée après qu’une personne découvre le sors macabre au cours d’une marche.

Il ne se passe pas un jour pour que gens découvrent par hasard des cas de meurtre, trouvant sur leur chemin un cadavre.

Dans la plupart des cas, les faits d’assassinats sont classés sans suite à cause de l’enquête de police qui ne pousse pas trop loin son investigation. Pire si le cas touche les compatriotes aux matricules 1990, l’enquête s’estompe à cause des pressions exercées par ceux-là même qui sont venues dans les malles du MPS en 1990.

Jusqu’à quand les Tchadiens continueront-ils d’accepter d’avoir peur, de ne pas se défendre clairement envers les assassins d’un parent, d’un frère, ou encore d’un assassin tout court.

Pour avoir ne serait-ce qu’une once de crédibilité, la police et la justice doivent faire front commun et sans complaisance interpeler ces assassins et les envoyer en prison. La vie de chaque tchadien est précieuse et ne saurait être bradée pour une quelconque intervention. Le mérite mieux.

Tchadanthropus-tribune

1065 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article