Depuis la semaine dernière, le Tchad prépare son forum économique et financier annoncé depuis longtemps à Paris. Le gouvernement de la dictature a dépêché depuis N’Djamena son secrétaire d’État à la planification du développement Signyabe Barnabass adjoint à l’équipe de l’ambassade du Tchad à Paris pour avancer sur les travaux avec une équipe de la banque mondiale. Chose louable quand un pays s’inscrit dans une perspective de levée de fonds pour son développement et son essor économique. Mais, comme les autres fois, cet argent ira servir vraiment l’État ou les poches des individus ? L’inquiétude est bien là, car les mêmes voleurs sont toujours aux affaires, et l’impunité est régie en mode de gouvernance. Alors, si ceci explique cela, pourquoi fait-on tout cela , pour appâter l’opinion internationale et lui faire comprendre que le Tchad pense à l’essor de sa population, si 27 ans de mauvaise gouvernance n’ont pas suffi, faudrait-il continuer à mentir indéfiniment aux Tchadiens ?

 

Tchadanthropus-tribune

1477 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article