Quand Tchadanthropus-tribune avait mis en ligne l’attribution du marché à l’entreprise du clan au Tchad AFCORP, plusieurs voix mêmes non autorisées étaient sorties pour écrire et plaire à Mr ABBAS Mahamat Tolli, gouverneur de la BEAC parce qu’ils leur octroient des faveurs, et leur permettent d’avoir des avantages, mieux que certains cadres de la place. Des porte-flingues et porte-serviettes ne sachant point cacher la logique des choses, soit. ABBAS Mahamat Tolli est gouverneur de la BEAC, donc personnage public, à qui lui sied des remarques et des critiques sur la fonction qu’il exerce et les faits qu’il pose. La rédaction n’a pas de relents personnels sur sa personne. Quoi que l’on veille dire n’exclut en rien que son poste est éminemment politique, sans la politique, il n’est point méritant qu’un autre cadre tchadien.

Étant du clan du président Idriss Déby, et en tant que gouverneur d’une institution comme la BEAC, l’attribution d’un marché à une société dont les responsables sont issus du même clan pose plusieurs interrogations. Et le fait que dans cette entreprise certains responsables sont les parents directs du sieur ABBAS nous pose la question de savoir, est-ce qu’il n’y a pas un conflit d’intérêts ?

Il est inutile de nous taper dessus si on ne cherche pas à éclaircir pas les détails de l’attribution de ce marché. D’ailleurs sans Tchadanthropus-tribune plusieurs médias camerounais posent les mêmes interrogations. L’entreprise chinoise arrivée en première place adresse ses demandes au dit gouverneur pour comprendre. Donc il y a lieu de démontrer aux membres de la CEMAC dont un sommet s’est tenu à N’Djamena ce weekend, la transparence des gestions des marchés que la BEAC octroi.

Qu’il en soit clair pour tout un chacun, que sur l’aspect patriotique, nous apprécions la commanderie du sieur ABBAS comme tout autre compatriote exerçant à l’international, mais quand les interrogations se posent nous la mettons en avant pour la justice et l’équité. Arrêtons de couvrir des parents, des amis, ou des proches quand les choses sont faites de manière pas claire. C’est ainsi que nos silences en général ont détruit notre pays le Tchad.

Tchadanthropus-tribune

  

1304 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article