À cause de faux et usage de faux et magouille, la colonie tchadienne au Bénin rejette en bloc la prochaine nomination de Issaka Moussa Abakar comme consul général du Tchad au Bénin.

Selon nos informations, la colonie tchadienne est vent debout contre le ministère des Affaires étrangères du Tchad qui veut nommer Issakha Moussa Abakar consul général de leur pays auprès du pays qui les accueille.

Panique, désarroi et inquiétude au sein de la colonie tchadienne vivant au Bénin. Cette psychose désastreuse est due au fait que monsieur Issaka Moussa Abakar, ayant une mauvaise presse dans cette communauté pacifique, serait en voie d’être nommé Consul général du Tchad au Bénin. Ayant déjà exercé en tant qu’Attaché consulaire au Bénin avant d’être rappelé, il avait été l’instigateur de plusieurs tensions, troubles et division dans cette Communauté, il serait même une des relations très proches du cybercriminel kikissagbé dit KGB, actuellement en prison. Usage de ses relations avec le cercle du président pour exercer des trafics d’influence, il profitait aussi de sa position pour exercer des activités illicites (trafique de devises…), il use aussi de ses privilèges administratifs (plaques et passeports diplomatiques…). Pour des activités extraprofessionnelles en tous genres, très malhonnêtes.

Depuis quelques semaines, sûr de sa prochaine nomination, il profère des menaces à l’encontre de certains compatriotes, menaces qu’il promet mettre en exécution dès sa prise de service.

Vivement que les autorités à divers niveaux surtout que le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’intégration africaine du Tchad prend les dispositions nécessaires afin qu’une telle nomination, très catastrophique pour les Tchadiens du Bénin, ne vienne déstabiliser, fragiliser et troubler la quiétude, la paix et la cohésion très chère au vivre ensemble de la Communauté tchadienne au Bénin.

Correspondance particulière

La colonie tchadienne au Bénin

Tchadanthropus-tribune

745 Vues

  • Bonjour tchadanthropus, je trouve votre article peu sérieux car en langage diplomatique c’est au pays d’accueil d’accorder ou non l’accréditation d’un diplomate, cependant ici tout semble concorder vers une dénonciation calomnieuse sans pour autant tenir compte de la présomption d’innocence qualité syne quanon des droits humains. Rien ne vous donne le droit de nomminer les personnes sans pour autant que vous soyez dans l’équité qui consiste à écouter les deux parties. Viys êtes un citoyen et vous vez le droit de critiquer la politique de votre pays néanmoins les droits de l’intégralité humaine est universelle et vous êtes attaquable en justice si vous agissez dans ce qu’on appelle communément radio trottoir. Nos concitoyens du Benin possèdent dans ce pays des juridictions compétentes et peuvent aussi saisir le ministère du tutel en question si cette nomination présente un greffe pour des intérêts communs. Le bon sens est d’éviter de froisser les uns contre les autres alors que l’objectif principal de votre lutte serait d’apporter la liberté et la démocratie. Le Tchad à trop souffert nous avons besoins d’apaisement sans pour autant renoncer à la lutte pour notre intégrité nationale.

    Commentaire par Mahamat le 25 janvier 2021 à 12 h 57 min
  • Bonjour monsieur Mahamat,
    L’article en question n’est pas une rédaction de Tchadanthropus-tribune. Lisez bien, c’est une correspondance particulière, donc envoyée comme telle. Nous n’avons ni le droit de toucher ou d’orienter la nature de cet article qui ne nous appartient pas. La personne citée est en droit de faire son droit de réponse et l’envoyer et nous le publierons en l’état. L’argumentaire fallacieux et de suite porter à l’index ne peut destabiliser personne. Merci

    Commentaire par letchadanthropus le 25 janvier 2021 à 13 h 10 min
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire