Une équipe de la Banque Mondiale conduite par son vice-président Ousman Diagana a échangé mardi 21 février avec plusieurs membres du gouvernement sur les renforcements de la coopération entre l’institution et l’Etat tchadien.

Invité pour prendre part au Sommet des chefs d’Etat du G5 Sahel, le vice-président de la Banque Mondiale a mis à profit son séjour en terre tchadienne pour s’imprégner des réalités socio-économiques du pays.

Mais aussi, la délégation de la BM veut comprendre à travers des échanges avec les différents acteurs la mise en œuvre des financements de la Banque au niveau du pays.

A cet effet, une séance de travail a été organisée par le ministère de Prospective Économique et des Partenariats Internationaux avec autour de la table des membres du gouvernement dont le département est bénéficiaire ou non des financements de la BM

De la santé en passant l’Energie, l’Education et les Infrastrures, tous les ministres ont échangé à bâton rompu avec Ousman Diagana.

 

Plusieurs autres sujets ont été abordés notamment les plaidoyers des membres du gouvernement à l’intention du représentant de la banque mondiale à l’effet de mieux orienter les financements et solliciter encore des ressources dans cette phase de transition.

Les membres du gouvernement n’ont pas caché leur satisfaction quant aux soutiens et aux efforts de la BM au Tchad, mais toutes les parties ont relevé l’immensité du chantier qui reste à réaliser.

Pour le vice-président, le Tchad comme les autres pays à travers le monde ont subi des chocs exogènes dû à la covid 19, à la guerre en Ukraine et dans ce contexte, il est important poursuit-il d’écouter les acteurs pour une meilleur compréhension de l’état actuel du partenariat entre le Tchad et le groupe de la Banque Mondiale.

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad info

700 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire